Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 chez nous à l'UMP

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Quel candidat pour l'UMP ?
N.Sarkozy
64%
 64% [ 45 ]
D.De Villepin
9%
 9% [ 6 ]
J.Chirac
4%
 4% [ 3 ]
C.Boutin
0%
 0% [ 0 ]
A.Juppé
1%
 1% [ 1 ]
A.Madelin
6%
 6% [ 4 ]
N.Dupont-Aignan
16%
 16% [ 11 ]
Total des votes : 70
 

AuteurMessage
Pierre.E
Délégué national
Délégué national
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3097
Age : 32
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy, Mirek Topolanek
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Lun 27 Nov - 12:10:43

Yeahhhhhh Cool
Il parait que Sarko a fait un excellent discours hier à Versailles. La vidéo est-elle disponible quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Lun 27 Nov - 12:14:01

Moi j'étais à la soirée des Jeunes avec Sarkozy samedi soir!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Lun 4 Déc - 12:27:07

http://www.lefigaro.fr/medias/pdf/courbesUMPdecembre.pdf

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Lun 4 Déc - 14:31:21

c'est assez explicite comme ça... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Mer 6 Déc - 22:45:56




Citation :
1. Soucieux de redonner à la France les marges de manœuvre nécessaires à la maîtrise de son destin et de rompre avec la facilité de l’endettement sur le dos des générations futures, le projet de l’UMP pour 2007 (p. 14 et 15 du projet) s’est explicitement fixé l’objectif de ramener la dette publique à 60% du PIB en 2012 par rapport à son niveau attendu en 2007.

Pour atteindre cet objectif, et en retenant l’hypothèse raisonnable d’une croissance annuelle moyenne sur la période de 2,25%, les dépenses publiques devront augmenter au maximum chaque année de 1,8% en volume. C’est une perspective crédible puisque, sur la période 2004-2006, le taux moyen d’augmentation des dépenses publiques a été de 1,93%. Au terme de la législature, le niveau des dépenses publiques s’établirait à 51,7% du PIB contre 54% aujourd’hui, et se rapprocherait de la moyenne européenne (UE 15) qui est de 48,6. Le respect de ces objectifs signifie en revanche que la majorité des mesures nouvelles annoncées par le projet devront être financées par redéploiement de dépenses existantes (une partie étant financée par quelques recettes nouvelles, en particulier issues de la fiscalité écologique).

Ce cadrage de finances publiques constitue une rupture dans l’histoire de la vie politique française. Pour la première fois depuis 25 ans, un grand parti ne se fonde pas sur des hypothèses exagérément optimistes de croissance et s’engage sur un objectif exigeant de maîtrise des finances publiques. A la différence du programme socialiste, le projet de l’UMP s’inscrit intégralement dans un cadrage de finances publiques qui s’impose à lui et qui nous engage.


2. Le seuil de 60% n’a pas été choisi au hasard. Pour le respecter, il contraint les décideurs publics à ramener le déficit des finances publiques à moins d’1,5% du PIB en 2012, c’est-à-dire à un niveau inférieur aux dépenses publiques d’investissement. Dans toutes les économies développées comme la nôtre, ce seuil de déficit public est considéré comme optimal, car il satisfait l’objectif de non endettement aux dépens des générations futures sans remettre en cause les investissements nécessaires pour leur bien-être. Si ce seuil de déficit est atteint, il sera possible, au terme de la législature, d’inscrire la « règle d’or » dans la Constitution ou dans la loi organique relative aux lois de finances. Selon cette règle, qui deviendrait alors une norme obligatoire pour tout gouvernement futur, le déficit des finances publiques n’est autorisé que pour financer des dépenses d’investissement, en aucun cas pour financer des dépenses courantes.

Par rapport aux recommandations du rapport Pébereau sur la dette publique, l’UMP se donne deux années supplémentaires pour atteindre le seuil de 60% (2012 au lieu de 2010). Mais ce décalage est justifié par la nécessité de mettre en œuvre un certain nombre de mesures que l’UMP estime indispensables et urgentes pour préparer l’avenir de notre pays, élever le taux de croissance potentiel de l’économie française et créer les conditions d’une augmentation durable du pouvoir d’achat des Français. C’est le cas en particulier des mesures relatives à l’éducation, à l’enseignement supérieur et à la recherche, au développement durable et au soutien de la valeur travail, qui ne peuvent plus attendre. Ce qui est en revanche certain, c’est qu’au terme de la législature et tout en ayant mené à bien les réformes structurelles dont notre pays a besoin, la dynamique de désendettement sera engagée.


3. Compte tenu du fait qu’un certain nombre de mesures nouvelles, comme l’assurance salaire et retour à l’emploi, le compte épargne-formation individuel, l’allocation unique pour la garde des enfants de moins de trois ans ou encore la gratuité des musées, sont intégralement ou quasi intégralement autofinancées, les mesures nouvelles prioritaires représentent un montant estimé d’environ 27 Mds d’euros au total en cinq ans.

Il s’agit de l’enseignement supérieur et de la recherche (9 Mds), de la mise en place d’études dirigées, du droit opposable à la scolarisation des enfants handicapés et du plan d’urgence au profit de l’éducation prioritaire (2,6 Mds), de la création d’une cinquième branche de la protection sociale (3,5 Mds), du choc en faveur des revenus du travail par l’exonération des charges fiscales et sociales sur les heures supplémentaires (4,6 Mds), de l’exonération des droits de donation et de succession pour tous les patrimoines petits et moyens (3 Mds), du crédit d’impôt environnement (1 Md), du renforcement du crédit d’impôt recherche pour les PME-PMI (0,5 Md) et des dépenses relatives à la politique du logement (2,5 Mds).

Une révision générale des politiques publiques permettra de dégager les ressources nécessaires au financement de ces mesures. Son périmètre comprendra les dépenses de l’Etat (sans la charge de la dette, par nature incompressible), l’ensemble des dépenses de santé, et celles de la Caisse nationale des allocations familiales, soit 590 Mds d’euros. Redéployer 27 Mds d’euros sur 590 Mds revient à réorienter de l’ordre de 5% des dépenses en cinq ans, ce qui est un effort parfaitement soutenable, comme l’ont montré des pays comme la Suède qui ont mené ce type de révision. Des mesures telles que la réorganisation de la carte judiciaire, un meilleur ciblage des aides aux entreprises, la suppression de certaines niches fiscales ou de certains crédits d’impôt, en particulier lorsqu’ils sont défavorables à la protection de l’environnement, la lutte contre les abus, les fraudes et les gaspillages en matière sociale, ainsi que des gains de productivité dans de nombreux services sans porter atteinte à la qualité du service, et même en l’améliorant, constituent des exemples de redéploiements envisageables (il est raisonnable de penser que les gains de productivité peuvent atteindre 2% par an sur une base de 100 Mds, soit 10 Mds en cinq ans) .


4. Le projet de l’UMP comporte également un certain nombre de recettes nouvelles, en particulier la création d’une franchise sur les actes médicaux (1,7 Mds) et le renforcement de la fiscalité écologique (notamment une redevance d’usage du réseau routier dont le gain peut être évalué à 0,4 Md après déduction du coût de suppression de la taxe à l’essieu, et la création d’une taxe sur le carbone importé). Comme le projet s’y engage explicitement, ces recettes nouvelles n’élèveront pas le niveau général des prélèvements obligatoires, mais viendront en compensation d’un certain nombre d’allègements fiscaux prévus par ailleurs par le projet (cf. supra) au financement desquels elles contribueront.


5. Il est à noter que le présent chiffrage ne tient pas compte des économies engendrées par les mesures mises en œuvre (à titre d’exemple, la réduction de l’échec scolaire grâce à la mise en place des études dirigées) et ne procède pas d’une analyse dynamique des dépenses publiques. En particulier, les effets sur la croissance provoqués par les mesures de réhabilitation de la valeur travail ne sont pas pris en compte. Si la révision générale des politiques publiques permet de dégager davantage de ressources et surtout si la croissance, grâce aux réformes entreprises, est supérieure à l’hypothèse de croissance retenue pour établir le présent chiffrage, les marges de manœuvre nouvelles ainsi créées seront consacrées au financement des autres mesures du projet (pour une enveloppe d’environ 10 Mds d’euros) et à la réduction du taux de prélèvements obligatoires (actuellement de 44%), et plus particulièrement la fiscalité pesant sur les entreprises, afin de le rapprocher de la moyenne des pays de l’Union européenne (actuellement de 40%).





François Fillon, conseiller politique du président de l’UMP, président de la Commission du Projet

Pierre Méhaignerie, secrétaire général de l’UMP, président de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale

Alain Lambert, secrétaire national de l’UMP à l’Economie, ancien ministre délégué au Budget

Eric Woerth, trésorier de l’UMP, ancien secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat

Gilles Carrez, rapporteur général de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale

Philippe Marini, rapporteur général de la Commission des Finances du Sénat

Communiqué du 5 décembre 2006

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Jeu 28 Déc - 22:48:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Ven 29 Déc - 0:30:23

chouette!
juste une question ...puis-je écrire un a un les projets de l'ump que tout le monde puisse en profiter...??? et bloquer chaque post par projet...pour ne pas polluer le post en question mais pouvoir en discuter sur un post annexe....

voila !je suis volontaire pour réécrire le projet...a partir de janvier 07!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Ven 29 Déc - 0:58:44

On va s'en occuper aline, chaque chose en son temps. Smile

Merci de me communiquer en privé les textes que tu auras écrit. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Ven 29 Déc - 1:03:04

oké ! je les écrirais sur world et je te les transmettrais par voix privé.Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Ven 29 Déc - 10:48:13

tu me les enverras aussi !! stp aline !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Ven 29 Déc - 12:13:54

oké!!! mais bon ,c'est juste le projet legislatif...Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: valerie pecresse   Mer 3 Jan - 4:31:09

http://tf1.lci.fr/infos/elections-2007/0,,3376787-cG9kY2FzdCAx,00-valerie-pecresse-est-invitee-christophe-barbier-.html

sur lci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Lun 15 Jan - 0:32:14

Le nouveau site web de campagne de Nicolas Sarkozy a ouvert ce soir:

http://www.sarkozy.fr/

Un site très bien constitué et très bien monté. Complet, axé sur la vidéo, il va faire un malheur ! A noter aussi les questions que l'on peut poser directement à Nicolas Sarkozy. Il se doit de répondre à celles-ci (ou bien un de ses conseillers).





Pour militer sur le Web en faveur de Nicolas Sarkozy et de l'UMP, voiçi le code à mettre en signature :



Code:
[URL=http://www.sarkozy.fr/home/ ][IMG]http://img401.imageshack.us/img401/2604/banniere468x60tj1.gif[/IMG][/URL]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Mar 16 Jan - 21:15:25

BOUTIQUE UMP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   Mer 17 Jan - 21:19:29

NICOLAS SARKOZY, LE CANDIDAT DE L'ESPOIR !




Citation :
Congrès de l’UMP: une mobilisation au-delà nos espérances
Point d’aboutissement d’un processus démocratique engagé depuis novembre 2004, le Congrès de l’UMP a mobilisé au-delà de nos espérances. 80 000 à 100 000 personnes étaient réunies dimanche à la Porte de Versailles. Une mobilisation massive qui a donné également le sentiment d’un extraordinaire moment d’intimité et de proximité.

Point de départ de la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy qui a été désigné candidat de l’UMP par 98,1% des voix des adhérents s’est adressé personnellement aux Français, cœur à cœur, les yeux dans les yeux. Ce fut un grand rassemblement mais aussi un grand moment d’émotion avec un discours très personnel et très humain. Un moment très attendu à la fois par les électeurs et les sympathisants de la droite et du centre, et cela depuis très longtemps.

L’UMP se félicite du cheminement politique qui a permis à Nicolas Sarkozy de rassembler autour de lui toute sa famille. Il a mis en cohérence l’ensemble des idées et des sensibilités de l’UMP et donné toute leur place à chacune des personnalités imminentes qui la composent.

Chacun et chacune d’entre nous a pu ressentir une grande émotion à l’occasion de son discours. Nicolas Sarkozy a prononcé un discours de vérité. Il a changé comme il l’a dit. Il a pris de l’épaisseur. Il a ajouté à son énergie légendaire et proverbiale une véritable capacité de rassemblement. C'était également un grand moment d'unanimité chez les parlementaires, tous présents pour cet évènement.


Nicolas Sarkozy, candidat de l’espoir
Cette capacité de rassemblement se traduit aujourd’hui dans les enquêtes d’opinion. Nicolas Sarkozy incarne le candidat de l’espoir pour les Français qui souffrent le plus, pour les Français qui veulent que cela change. L’enquête publiée ce matin par le quotidien Libération montre le candidat de l’UMP crédité du plus fort taux d’adhésion dans l’électorat populaire. Une enquête qui vient conforter le résultat d’un sondage réalisé il y a quelques jours où parmi les jeunes de moins de trente ans issus des milieux modestes, Nicolas Sarkozy est plébiscité comme la personnalité la plus amène de répondre à leurs préoccupations.


Le double langage de Ségolène Royal
L’UMP tient à dénoncer de manière ferme et rigoureuse le double langage pratiqué par la candidate socialiste. Hier encore, elle a appelé à « une campagne présidentielle digne » alors qu’elle a commandité un document calomnieux sur Nicolas Sarkozy présenté la semaine dernière par le Parti socialiste. Un document dont chacun s’accorde à reconnaître, y compris parmi les commentateurs de la presse classée à gauche, qu’il abaisse le débat démocratique.Il repose tout entier sur un mensonge selon lequel Nicolas Sarkozy aurait été favorable à l’intervention américaine en Irak. Nicolas Sarkozy a pris la peine d’expliquer hier, au congrès de l’UMP, sa position. Il a réaffirmé sa conviction que l’intervention américaine avait été une faute et rappelé sa position d’indépendance vis-à-vis des Etats-Unis.
De la même manière, au moment où l’UMP entend mener une campagne exemplaire sur le front des idées avec un projet pour la France, nous assistons au sein du Parti socialiste à une véritable cacophonie fiscale, qui là aussi s’apparente à du double langage. Quant Monsieur Hollande dit « dans le programme socialiste, nous allons augmenter les impôts et nous les augmenterons pour les ménages qui gagnent plus de 4 000 euros », et promet « une nouvelle CSG » pour financer les retraites, Madame Royal dément et confie à Dominique Strauss-Khan une mission sur la fiscalité.

Troisième exemple du double langage de Madame Royal. Lors de son voyage en Chine, la candidate socialiste s’employant à utiliser le langage anglo-saxon « Human Rights » a voulu esquiver la question des droits de l’homme. Elle a fini son voyage en beauté. En comparant la justice française et la justice chinoise, elle a relevé à quel point les Chinois avaient des leçons à nous donner en matière de rapidité. Si Madame Royal veut une campagne digne, il va falloir qu’elle mette fin à ce double langage …

L’accession à la propriété, un vecteur de promotion sociale et de sécurité
Dans le programme de l’UMP figure un droit opposable à l’hébergement d’urgence pour tous les sans domiciles fixes auquel succède un droit opposable au logement. Il prévoit tout un programme de construction de logements, d’augmentation des prêts à taux zéro, l’accès pour tous au parc de logements HLM qui doit être un logement de transition avant de s’orienter ensuite vers une logique d’accession sociale à la propriété. L’UMP ne souhaite pas, contrairement à Madame Royal qui ne parle que de la construction de logements HLM, se focaliser sur un des seuls aspects de la politique du logement. Nous ne voulons pas loger tous les Français en HLM. Nous voulons faire de l’accession à la propriété un vecteur de promotion sociale et de sécurité sociale. L’UMP veut promouvoir une France de propriétaires. Car être propriétaire de son logement, c’est être protégé contre les aléas de la vie.

Une bonne gestion, seul moyen de retrouver le chemin de la croissance
Le chiffrage du programme du candidat a été réalisé en partie par l'UMP. Il est de 27 milliards d'euros. Pour l'UMP, la priorité doit être donnée à la réduction du déficit et de la dette par une réforme de l’Etat. Notre objectif : arriver en 2012 à un déficit budgétaire de 1,5% de la richesse nationale (contre 3% aujourd’hui). De la même façon, nous voulons réduire la dette de l’Etat en dessous de 60% pour revenir dans les critères de bonne gestion fixés par l’Union européenne. C’est notre priorité. Nous voulons engager des réformes structurelles pour permettre à notre pays de ne pas transférer les dépenses et les dettes sur les générations futures. Seule une bonne gestion nous permettra de retrouver le chemin de la croissance.

Si les réformes structurelles que nous ferons, la réforme de l'Etat, la réforme de l'assurance maladie, la réforme des retraites, nous dégagent des marges de manoeuvres supplémentaires - et nous pensons qu'elles dégageront des marges de manoeuvre supplémentaires - nous ferons un certain nombre de baisses fiscales. La première, c'est l'exonération de 90% des droits de succession pour les familles qui veulent transmettre le capital épargné pendant toute une vie à leurs enfants. L’autre mesure importante porte sur la compétitivité fiscale. Il s’agit de ramener progressivement le taux de l'impôt sur les sociétés, aujourd’hui de 33% en France, à la moyenne de l’Union européenne qui est de 27%. Une condition sine qua none pour l’attractivité de notre pays et la création d’emplois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chez nous à l'UMP   

Revenir en haut Aller en bas
 
chez nous à l'UMP
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Photos insolites de chez nous
» On est modernes chez nous !
» TF1 "Bienvenue chez nous" dans l'Indre
» Loin de chez nous
» propre chez nous et pas chez la nounou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Archives :: Archives au 20/01/2007 :: Chirac, Villepin, MAM, NDA et autres-
Sauter vers: