Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SEGOLENE ROYAL: SOUS LA PLAGE, LES PAVES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 48
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: SEGOLENE ROYAL: SOUS LA PLAGE, LES PAVES   Sam 10 Fév - 1:49:46

SEGOLENE ROYAL: SOUS LA PLAGE, LES PAVES

Les règles d’une campagne présidentielle, dans la France bipolarisée de la V e République, seraient-elles immuables ? Le discours des candidats peut-il échapper à la caricature ? Le manichéisme est-il un recours obligé ? Le camp de l’adversaire doit-il être nécessairement présenté comme celui des méchants, des mystificateurs et des sans vertu ? Pour « rassembler sa famille politique », au premier tour, comme le préconisent les experts, n’est-il d’autre voie que de lui servir une logomachie d’un autre temps ?

Le slogan de guerre civile a-t-il sur le militant et, au delà, sur l’électeur, une efficacité que n’aurait pas l’argument de raison ?

Peut-être bien !

Ce sont là, du moins, les questions qui m’ont traversé l’esprit en écoutant, hier soir, la harangue prononcée par Ségolène Royal devant 5000 militants enfiévrés réunis dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Voici donc que Ségolène Royal, qui a su coiffer au poteau tous les vieux briscards de son parti en promettant d’inventer une nouvelle façon de faire de la politique, retourne au tropismes des caciques de la profession. Voici encore que la dame du Poitou qui, avec audace, n’hésitait pas bousculer les pachydermes socialistes pour mettre une pincée de libéralisation dans la recette des trente-cinq heures, un brin d’audace dans le traitement des enseignants, une once de souplesse dans la carte scolaire ou un peu d’autorité, voire d’autorité militaire dans le traitement de la délinquance, revient aux « fondamentaux », selon l’horrible expression utilisée ce jour par certains plumitifs.

Entendez, par « fondamentaux », en effet, cette manière bien classique de taper sur ceux d’en face plutôt que de vanter ses propres mérites.

Et Ségolène Royal n’a point lésiné hier dans ce registre. S’inspirant du François Mitterrand procureur « des forces de l’argent », la candidate socialiste , le talent oratoire excepté, a ressorti toutes les ficelles, vieilles et grosses, du genre. Sa vindicte s’est exercée à l’encontre des « conglomérats de la finance et des médias » qui pourtant, hier encore, l’encensaient. Et de mitrailler pour la plus grand bonheur de l’assistance, « l’oligarchie » qui prétend prendre la tête de l’Etat républicain, cette droite « dure, agressive, sans principe, sans vertu républicaine, une droite arrogante qui dit tout et son contraire mais qui ne varie pas sur l’essentiel : la défense de ses privilèges, de ses passe-droits, de ses abus, de ses réseaux et de ses clientèles, de son impunité. ».

Dans son élan, Ségolène Royal n’a point hésité à disputer au radical José Bové le titre de « voix des sans voix » contre une droite française « bushiste » qui emprunte ses slogans à « la droite américaine des années du Vietnam » ou, mieux encore, à « la dictature brésilienne » !

N’en jetez plus !

Ces excès verbaux ont bien sûr leurs raisons que connaît parfaitement la raison politique. Un projet présidentiel qui tarde à venir, des militants gagnés par l’impatience et le doute, un parti qui peine à se mobiliser, des sondages qui mollissent sérieusement, un élan qu’il faut redonner, un retard qu’il convient de refaire sur l’adversaire, la nécessité de bétonner le premier tour de la présidentielle avant que de penser au second.
Il est possible que la recette soit efficace. La meilleure façon de retourner une situation devenue périlleuse pour la candidate socialiste est peut-être en effet de recourir à cette mise en scène guerrière. Il n’est d’ailleurs pas impossible que cette stratégie contraigne la partie adverse à procéder de même afin de ne pas donner l’impression de faiblir sous la mitraille. ( ca ca m'etonnerait ,ils ont trop de classe pour se rabaisser a ca!mais s'ils le faisaient ce serait de bonne guerre.... Rolling Eyes )




Mais voilà qui ne m’empêchera pas de penser qu’en l’occurrence la boussole de Ségolène Royal s’est affolée et que ce brutal changement de cap a pour conséquence de brouiller l’image de nouveauté et fraîcheur que la candidate socialiste avait sur se donner dans le paysage politique.

On sait désormais que, derrière l’indéfectible sourire enchanteur, se cache le cuir usé et vieilli des éléphants et que la parole participative n’est que l’aimable habillage de slogans archaïques Mais s’il est vrai, selon le proverbe, que « c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes », Ségolène Royal a peut-être – qui le sait, fait hier le choix le plus judicieux même si la raison en est chagrinée et l’espoir de nouveauté ruiné.

http://blog-pl-seguillon.lci.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vladana
Délégué national
Délégué national


Nombre de messages : 4050
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: SEGOLENE ROYAL: SOUS LA PLAGE, LES PAVES   Sam 10 Fév - 10:03:38

Pour les sondages, vous semblez oublier un peu vite que l'ump voulait q'elle descende sous les 25% avant le 11/02.
Quand à son positionnement lors de cette soirée : En réalité, au Ps on attend un candidat PS, j'imagine que pour un parti qui a un candidat "d'ouverture" d'un extreme à l'autre. Ce concept est dure à comprendre.
Et puis, le fait q'elle se batte n'a rien pour deplaire aux socialistes, vous la décrivez naive, fatiguée, qui ne tiendra pas.
On la voit forte et combattante.
Attaquer l'adversaire de front, n'est pas un peché, et c'est même plutot mieux que d'envoyer des depeches afp de son QG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RoseNoire
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2088
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: SEGOLENE ROYAL: SOUS LA PLAGE, LES PAVES   Sam 10 Fév - 14:24:57

Bah ma fois, si cette recette lui convient, grand bien lui en fasse.
Personnellement (mais je ne vis pas en France et n'y ai pas été élevée, donc j'ai une culture politique sans doute un peu différente), pour moi le discours de Ségolène n'est pas un discours socialiste, mais bien un discours quasi d'extrème-gauche.

Je ne suis pas la seule à le dire en Europe d'ailleurs. Cette semaine, sur des forums socialistes néérlandais (Pays-bas) et belges, j'ai vu des socialos commenter son discours en la traitant de Pasionaria irréaliste, et de Rosa Luxembourg (tu vois qui c'est?).
Enfin bon, tu me répliqueras on s'en fiche, c'est aux militants français que çà doit plaire. Fort bien, mais faut quand même pas oublier qu'à l'heure de l'Europe, faudra bien collaborer diplomatiquement avec les pays voisins. Se regarder le nombril çà va un moment, mais sur le plan diplomatique c'est pas tenable longtemps.

Et crois-moi y a pas mal de socialistes et de socio-démocrates européens qui ne considèrent pas la possible accession de Ségolène à la présidence d'un oeil très serein. Le PS français est considéré comme très archaïque par la majorité de la gauche européenne.

J'ai pas les liens ici, mais certaines déclarations de leaders socialistes comme Felipe Gonzales (Espagne) ou Elio Di rupo (Belgique) sont loin d'être tendres envers Marie-Ségolène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://incandescences.hautetfort.com
Livaste
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5166
Personnage politique préféré : N.Sarkozy
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: SEGOLENE ROYAL: SOUS LA PLAGE, LES PAVES   Sam 10 Fév - 23:24:46

[quote="RoseNoire"]
Personnellement (mais je ne vis pas en France et n'y ai pas été élevée,
Citation :
donc j'ai une culture politique sans doute un peu différente), pour moi le discours de Ségolène n'est pas un discours socialiste, mais bien un discours quasi d'extrème-gauche.

Je suis bien de ton avis , elle tient des discours d'extrême gauche et comme l'extrême gauche , elle refuse de tenir ompte des réalités économiques , elle s'enferme dans une logique politicienne qui ne peut être mise en pratique qu'à la condition d'isoler le pays du reste du monde !

Citation :
Enfin bon, tu me répliqueras on s'en fiche, c'est aux militants français que çà doit plaire. Fort bien, mais faut quand même pas oublier qu'à l'heure de l'Europe, faudra bien collaborer diplomatiquement avec les pays voisins. Se regarder le nombril çà va un moment, mais sur le plan diplomatique c'est pas tenable longtemps.

Ce n'est pas non plus tenable sur le plan économique !

.
Citation :
Le PS français est considéré comme très archaïque par la majorité de la gauche européenne.


Il est vrai que le ps français est le plus arcahïque d'Europe !
Ils sont restés bloqués , n'ont pas intégrés les changements .
Ils ont 1 siècle de retard , n'ont pas accepté la faillite du collectivisme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SEGOLENE ROYAL: SOUS LA PLAGE, LES PAVES   

Revenir en haut Aller en bas
 
SEGOLENE ROYAL: SOUS LA PLAGE, LES PAVES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ségolène Royal : 400 000 euros de subvention aux syndicats
» Quel talent!] Liane Foly imitatrice
» ... on se fout tjrs du physique
» un cimetiere gaulois sous la plage d'Urville
» PLAGE DE NAZARE AU PORTUGAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Elections présidentielles de 2007 :: Ségolène Royal-
Sauter vers: