Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Convention UMP : les institutions

Aller en bas 
AuteurMessage
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Convention UMP : les institutions   Sam 10 Fév - 21:34:16

Des pouvoirs publics qui fonctionnent




Dernière édition par le Sam 10 Fév - 22:10:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 10 Fév - 21:38:57



Citation :

1- Limiter à deux le nombre de mandats successifs du président de la République.

2- Permettre au président de la République de venir s’expliquer directement devant le Parlement.

3- Réduire le pouvoir de nomination du président de la République et associer le Parlement à certaines nominations importantes après des auditions publiques.

4- Clarifier le statut pénal du chef de l’Etat.

5- Limiter à 15 le nombre des ministres de plein exercice.

6- Fixer la compétence des ministères dans une loi organique.

7- Réduire la taille des cabinets ministériels et élargir leur recrutement à des personnalités issues du monde de l’entreprise, à des chercheurs, à des personnes issues des milieux associatifs, avec un objectif de parité public-privé.

8- Permettre aux ministres de choisir et de nommer leurs directeurs d’administration centrale.

9- Supprimer les observatoires, comités, conseils inutiles.

10- Donner la possibilité aux parlementaires d’adopter des « résolutions » à caractère politique, y compris en matière de politique européenne et étrangère, pour mieux associer le Parlement à l’action du gouvernement et du président de la République.

11- Donner plus de pouvoir au Parlement sur les questions de défense nationale en permettant au président de la République de venir informer les parlementaires de tout envoi de forces sur des théâtres d’opérations extérieures. En cas de prolongation de l’opération pendant plus de trente jours, le Parlement devrait donner son autorisation par un vote.

12- Renforcer les moyens alloués aux parlementaires qui se consacrent exclusivement à leur mandat de parlementaire.

13- Augmenter le nombre des commissions permanentes.

14- Donner au Parlement une plus grande maîtrise de son ordre du jour, notamment pour lui permettre de prendre des initiatives dans le domaine de sa fonction de contrôle.

15- Donner au Parlement les moyens de contrôler l’action de l’administration, l’utilisation des dépenses publiques, la pertinence des politiques publiques, par la création notamment d’un organisme d’audit et de contrôle.

16- Réformer les modalités d’examen des textes législatifs pour une procédure plus efficace et plus respectueuse des droits du Parlement.

17- Communiquer au Parlement national à sa demande tout projet émanant d’une institution communautaire, même s’il porte sur un sujet non législatif.

18- Créer dans chaque chambre une commission permanente aux affaires européennes.

19- Organiser un débat au Parlement avant et après tout Conseil européen.

20- Permettre à 60 députés ou 60 sénateurs de constituer une commission d’enquête parlementaire, chaque parlementaire pouvant formuler cette demande une fois par législature.

21- Inscrire les principes de sécurité juridique et de confiance légitime dans la Constitution, afin de mettre un terme à l’inflation et à l’instabilité juridiques.

22- Donner au Parlement un pouvoir de substitution en cas d’incapacité du gouvernement à prendre les textes réglementaires d’application des lois.

23- Transmettre au Parlement les avis du Conseil d’Etat sur les projets de loi.

24- Permettre au Parlement de demander l’avis du Conseil d’Etat sur une proposition de loi.

25- Introduire une dose de proportionnelle aux élections sénatoriales permettant de représenter l’ensemble des partis politiques au Parlement.

26- Exiger des fonctionnaires qu’ils démissionnent de la fonction publique s’ils décident de se consacrer à une carrière politique, les modalités d’application de cette règle étant variables selon le niveau de responsabilité de la personne.

27- Permettre aux citoyens de saisir le Conseil constitutionnel par la voie de l’exception.

28- Permettre à 10% du corps électoral de provoquer l’examen d’un texte de loi par le Parlement ou de provoquer un référendum abrogatif.

29- Rénover en profondeur et jouer la carte du dialogue social, en adoptant une loi organique obligeant le gouvernement à négocier avec les partenaires sociaux avant toute réforme portant sur les relations du travail, l’emploi, les retraites et la formation professionnelle, et en réformant les règles de la représentativité des organisations syndicales pour la fonder sur le principe de l’élection.

30- Généraliser la pratique des livres verts et des livres blancs avant tout projet important de réforme et la consultation des personnes et organismes intéressés, pour une gouvernance à l’écoute des citoyens et de la société.

31- Réunir des conférences de cohésion nationale pour les sujets dont l’ampleur et la gravité exigent des politiques durables.

32- Créer un budget réservé de modernisation de l’Etat permettant d’allouer des moyens aux administrations qui se réforment.

33- Réformer la procédure de discussion budgétaire afin d’assainir les finances publiques, le ministre du budget défendant seul le budget, les ministres étant évalués selon leurs résultats et non pas selon leur capacité à augmenter les moyens de leur ministère.

34- Stabiliser les transferts de compétence aux collectivités territoriales.

35- Déterminer, dans une loi organique, les grands blocs de compétences des collectivités territoriales que devront respecter les lois ordinaires de compétences ultérieures, pour leur donner plus de stabilité.

36- Clarifier et simplifier les compétences des collectivités territoriales en les regroupant par grands blocs de compétences exclusives.

37- Donner une véritable autonomie aux collectivités territoriales pour l’exercice des compétences qui leur sont confiées.

38- Expérimenter le regroupement d’échelons territoriaux.

39- Revaloriser le statut des maires et des élus des petites communes rurales.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Seb le gaulliste
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Masculin
Nombre de messages : 515
Age : 40
Localisation : France Idéologie: Gaulliste, Bonapartiste et Républicain du centre objectif:Unir le peuple français
Personnage politique préféré : Général de Gaulle, Jacques Chaban-Delmas
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 1:30:05

Citation :
2- Permettre au président de la République de venir s’expliquer directement devant le Parlement.
10- Donner la possibilité aux parlementaires d’adopter des « résolutions » à caractère politique, y compris en matière de politique européenne et étrangère, pour mieux associer le Parlement à l’action du gouvernement et du président de la République.
11- Donner plus de pouvoir au Parlement sur les questions de défense nationale en permettant au président de la République de venir informer les parlementaires de tout envoi de forces sur des théâtres d’opérations extérieures. En cas de prolongation de l’opération pendant plus de trente jours, le Parlement devrait donner son autorisation par un vote.
17- Communiquer au Parlement national à sa demande tout projet émanant d’une institution communautaire, même s’il porte sur un sujet non législatif.
22- Donner au Parlement un pouvoir de substitution en cas d’incapacité du gouvernement à prendre les textes réglementaires d’application des lois.

Toutes ces réformes institutionnelles vont à l'encontre de la vision gaullienne de la République et du rôle du chef de l'état.

Sans l'annoncer aux français, Sarkozy propose donc une VIème République déguisée calquée sur le modèle des USA et la encore les français n'auront pas leur mot à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u.p.f.over-blog.com
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 50
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 1:34:35

c'est sympa de nous tenir au courant seb....on ne sait pas lire ,heureusement que t'es là ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seb le gaulliste
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Masculin
Nombre de messages : 515
Age : 40
Localisation : France Idéologie: Gaulliste, Bonapartiste et Républicain du centre objectif:Unir le peuple français
Personnage politique préféré : Général de Gaulle, Jacques Chaban-Delmas
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 1:42:36

aline a écrit:
c'est sympa de nous tenir au courant seb....on ne sait pas lire ,heureusement que t'es là ! Laughing

Ah bon vous vous êtes rendu compte que ces mesures n'étaient pas dans la continuité de la vision du général de Gaulle et vous avez le culot de nous dire que Sarko fait parti de la famille gaulliste. Pathétique Rolling Eyes


http://gaullisme.free.fr/liberation980507.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u.p.f.over-blog.com
deniserp
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 2108
Age : 35
Personnage politique préféré : Alain Madelin
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 1:49:11

Seb, laissees le GDG en paix. Il ne voulait pas que le gaullisme devienne une idéologie. Tu devrais le savoir il me semble.

_________________
Aucun homme ne peut avoir un droit d'imposer une obligation non choisie, un devoir non récompensé ou une servitude involontaire à un autre homme. Le droit d'asservir n'existe pas. - A.Rand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Seb le gaulliste
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Masculin
Nombre de messages : 515
Age : 40
Localisation : France Idéologie: Gaulliste, Bonapartiste et Républicain du centre objectif:Unir le peuple français
Personnage politique préféré : Général de Gaulle, Jacques Chaban-Delmas
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 1:52:22

deniserp a écrit:
Seb, laissees le GDG en paix. Il ne voulait pas que le gaullisme devienne une idéologie. Tu devrais le savoir il me semble.

"Puisque tout recommence toujours, ce que j'ai fait sera, tôt ou tard, une source d'ardeurs nouvelles après que j'aurai disparu.": Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u.p.f.over-blog.com
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 50
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 1:59:47

Seb le gaulliste a écrit:
aline a écrit:
c'est sympa de nous tenir au courant seb....on ne sait pas lire ,heureusement que t'es là ! Laughing

Ah bon vous vous êtes rendu compte que ces mesures n'étaient pas dans la continuité de la vision du général de Gaulle et vous avez le culot de nous dire que Sarko fait parti de la famille gaulliste. Pathétique Rolling Eyes


http://gaullisme.free.fr/liberation980507.htm

de gaulle etait un homme de réformes....! donc de changements!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 2108
Age : 35
Personnage politique préféré : Alain Madelin
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 2:02:11

"Je suis un homme qui n'appartient à personne et qui appartient à tout le monde." (Charles de Gaulles).

_________________
Aucun homme ne peut avoir un droit d'imposer une obligation non choisie, un devoir non récompensé ou une servitude involontaire à un autre homme. Le droit d'asservir n'existe pas. - A.Rand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 2:04:38

deniserp a écrit:
"Je suis un homme qui n'appartient à personne et qui appartient à tout le monde." (Charles de Gaulles).

Il avait quand même bien le melon ce mec king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seb le gaulliste
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Masculin
Nombre de messages : 515
Age : 40
Localisation : France Idéologie: Gaulliste, Bonapartiste et Républicain du centre objectif:Unir le peuple français
Personnage politique préféré : Général de Gaulle, Jacques Chaban-Delmas
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   Sam 24 Fév - 2:36:13

deniserp a écrit:
"Je suis un homme qui n'appartient à personne et qui appartient à tout le monde." (Charles de Gaulles).

oui mais dans la logique de cette phrase aussi, on ne peut pas se dire gaulliste si on rejette la vision politique du général.

"La France, c’est tout à la fois, c’est tous les Français. C’est pas la gauche, la France ! C’est pas la droite, la France ! Naturellement, les Français comme de tout temps, ressentent en eux des courants. ...Prétendre faire la France avec une fraction, c’est une erreur grave, et prétendre représenter la France au nom d’une fraction, cela c’est une erreur nationale impardonnable. Vous me dites : à droite, on dit que je fais une politique de gauche au-dehors ; à gauche, du reste vous le savez bien, on dit : de Gaulle, il est là pour la droite, pour les monopoles, pour je ne sais quoi. Le fait que les partisans de droite et les partisans de gauche déclarent que j’appartiens à l’autre côté, prouve précisément ce que je vous dis, c’est-à-dire que, maintenant comme toujours, je ne suis pas d’un côté, je ne suis pas de l’autre, je suis pour la France."
(Charles de Gaulle, 15/12/1965)

http://gaullisme.free.fr/DroiteGauche.htm (le gaullisme est-il de droite ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u.p.f.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Convention UMP : les institutions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Convention UMP : les institutions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour découvrir le jeu de rôle : Convention de DIJON
» Épreuve de Société, institutions et vie quotidienne 2009
» convention collective des nounous
» Recherche d'une convention collective
» Convention entre l’abbaye et un collège de Saint-James

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Elections présidentielles de 2007 :: Notre Président : Nicolas Sarkozy :: Le programme de Nicolas Sarkozy et de l'UMP-
Sauter vers: