Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Convention UMP : les services publics

Aller en bas 
AuteurMessage
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Convention UMP : les services publics   Sam 10 Fév - 23:02:10

Services publics : une nouvelle ambition au service du changement




Citation :

1- Instaurer par la loi le service minimum garanti dans les transports publics et les autres services publics essentiels en cas de grève.

2- Rendre obligatoire un vote à bulletin secret sur la poursuite de la grève, dès lors que le mouvement social excède plus de huit jours.

3- Adapter les horaires d’ouverture des services publics aux besoins des citoyens, en particulier des femmes.

4- Permettre à toute personne de joindre facilement par téléphone, à des heures élargies, tout service public ou tout agent responsable de son dossier.

5- Associer réellement les usagers et les élus à l’organisation du service public.

6- Créer une quatrième loi du service public, en plus de la continuité, de l’égalité et de l’adaptabilité : la loi de la performance.

7- Permettre aux fonctionnaires qui le souhaitent de travailler plus que 35 heures pour gagner plus, exonérer de charges sociales et fiscales les heures supplémentaires ainsi effectuées comme pour les salariés du secteur privé, et améliorer, ce faisant, la qualité du service rendu aux usagers.

8- Instaurer la rémunération au mérite des agents publics.

9- Réduire le nombre d’agents publics en réorganisant les services, car c’est une nécessité pour retrouver des marges de manœuvre en termes de finances publiques et améliorer la rémunération des fonctionnaires. Partager les gains ainsi obtenus entre les agents publics et les pouvoirs publics.

10- Passer d’une fonction publique de 900 corps à une fonction publique de 6 à 10 métiers.

11- Favoriser la mobilité des agents publics au sein de chaque fonction publique et entre les trois fonctions publiques elles-mêmes (fonction publique d’Etat, territoriale et hospitalière) pour une carrière plus variée et plus enrichissante.

12- Créer un véritable marché de l’emploi public pour permettre à chaque responsable de choisir ses collaborateurs en fonction de ses besoins et de ses objectifs, et aux agents de se construire une carrière intéressante.

13- Généraliser Internet dans les rapports entre l’administration et les usagers et mettre en place des formations adaptées ou des accompagnements locaux pour permettre aux personnes défavorisées, isolées ou âgées d’utiliser également ces techniques.

14- Créer 100 postes hors catégories habituelles de rémunération pour faire venir ou revenir dans l’administration des personnalités qui ont fait leurs preuves dans la gestion et la direction d’entreprises privées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Convention UMP : les services publics   Dim 25 Fév - 5:15:59

Citation :


1- Instaurer par la loi le service minimum garanti dans les transports publics et les autres services publics essentiels en cas de grève.

Quel est dès lors l'intérêt de faire grève si cela ne perturbe pas le système ? Dans le cas d'un service minimum obligatoire, il faut alors compenser les pertes d'"efficacité des mouvements de grève par l'autorisation faite aux agents des services publics d'offrir leurs services gratuitements aux usagers (transports gratuits le temps du service minimum par exemple).

2- Rendre obligatoire un vote à bulletin secret sur la poursuite de la grève, dès lors que le mouvement social excède plus de huit jours.

Le truc sera d'arrêter la grève une journée passé huit jours et de reprendre le sur-lendemain. Pas d'inquiétude à avoir de ce côté là, donc.

3- Adapter les horaires d’ouverture des services publics aux besoins des citoyens, en particulier des femmes.

Rien à redire.

4- Permettre à toute personne de joindre facilement par téléphone, à des heures élargies, tout service public ou tout agent responsable de son dossier.

Pareil.

5- Associer réellement les usagers et les élus à l’organisation du service public.

Comment ? L'autogestion dans les services publics ? Wink

6- Créer une quatrième loi du service public, en plus de la continuité, de l’égalité et de l’adaptabilité : la loi de la performance.

Attention il ne faut pas que performance rime avec rentabilité. La fonction d'un service public n'est pas de dégager des bénéfices. Le faire n'est pas inintéressant bien entendu, mais ce n'est pas un but en soi. Cela dit, sur le terrain de la performance (surtout au niveau de l'administration), il y a de quoi faire. La performance ne doit pas non plus être synonyme d'une diminution des effectifs et d'une augmentation de leur quantité de travail.

7- Permettre aux fonctionnaires qui le souhaitent de travailler plus que 35 heures pour gagner plus, exonérer de charges sociales et fiscales les heures supplémentaires ainsi effectuées comme pour les salariés du secteur privé, et améliorer, ce faisant, la qualité du service rendu aux usagers.

Ce n'est pas en augmentant la quantité individuelle de travail qu'on améliore la qualité de celui-ci. La tendance montre même que parallèlement à la diminution du temps de travail en France, la productivité avait augmenté. La justification de cette proposition est donc totalement idiote et relativement dogmatique.

8- Instaurer la rémunération au mérite des agents publics.

Encore une proposition totalement idiote de la part de l'UMP, qui semble décidément ne pas bien connaître le terrain. En tout cas si la notion de mérite se mesure par l'efficacité du travail fourni.

Un exemple simple : ma compagne institutrice a eu cette année sa mutation dans une nouvelle maternelle où le niveau scolaire est très nettement supérieur à celui de son ancienne école. Cette dernière avait toutes les caractéristiques d'une ZEP mais n'était pas répertoriée en tant que telle, la moitié de sa classe était considérée comme des élèves en difficulté scolaire. Il est évident que cette année elle a de bien meilleurs résultats que l'année dernière, pourtant son travail est devenu plus facile. Si le mérite intervient dans le calcul de sa rémunération, alors elle serait finalement mieux payé à faire cours dans une école de bon niveau que si elle travaillait bien plus dur dans une ZEP.


9- Réduire le nombre d’agents publics en réorganisant les services, car c’est une nécessité pour retrouver des marges de manœuvre en termes de finances publiques et améliorer la rémunération des fonctionnaires. Partager les gains ainsi obtenus entre les agents publics et les pouvoirs publics.

Si baisse d'effectif il doit y avoir (je ne peux pas me prononcer là-dessus car je ne connais pas bien le terrain, la fonction publique c'est TRES vaste), alors il ne faut pas que cela soit fait n'importe comment. Il faut prendre en compte TOUTES les situations et ne surtout pas pondre des décisions généralistes et simplistes. Car s'il y a peut-être (et sûrement) des emplois inutiles dans la fonction publique, il ne faut pas oublier qu'ailleurs il manque toujours des effectifs.

10- Passer d’une fonction publique de 900 corps à une fonction publique de 6 à 10 métiers.

Alors là je ne vois pas bien comment réaliser un tel tour de passe-passe...

11- Favoriser la mobilité des agents publics au sein de chaque fonction publique et entre les trois fonctions publiques elles-mêmes (fonction publique d’Etat, territoriale et hospitalière) pour une carrière plus variée et plus enrichissante.

La mobilité actuellement se déroule assez mal d'après ce que m'en disent certains de mes amis. On finit souvent par y arriver, mais c'est en général très long. Faciliter la mobilité ne peut pas être une mauvaise chose.

12- Créer un véritable marché de l’emploi public pour permettre à chaque responsable de choisir ses collaborateurs en fonction de ses besoins et de ses objectifs, et aux agents de se construire une carrière intéressante.

Je ne peux pas commenter, il faudrait être dans la fonction publique pour se rendre compte. Il faut voir aussi si cela n'impliquerait pas de rogner sur les droits acquis des salariés, ce qui reste un critère d'importance selon moi.

13- Généraliser Internet dans les rapports entre l’administration et les usagers et mettre en place des formations adaptées ou des accompagnements locaux pour permettre aux personnes défavorisées, isolées ou âgées d’utiliser également ces techniques.

Ca se fait déjà, d'abord lentement puis grâce à la généralisation du haut-débit le mouvement s'accélère. Continuer sur cette lancée est la moindre des choses.

14- Créer 100 postes hors catégories habituelles de rémunération pour faire venir ou revenir dans l’administration des personnalités qui ont fait leurs preuves dans la gestion et la direction d’entreprises privées.

Apprivoiser les grands fauves du capitalisme occidental ? J'aimerais bien savoir avec quel appât on pourra les décider à se faire fonctionnaires... Les millions vont pleuvoir (de la poche des contribuables) pour un résultat qui est loin d'être acquis par avance. Mauvaise idée selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Convention UMP : les services publics
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 9ème Congrès de la Fédération CGT services publics
» Travail - Santé - Education - Services publics... NON à la casse !
» Services publics de réseaux: infrastructure/exploitation
» pour découvrir le jeu de rôle : Convention de DIJON
» Articles sur les services en ligne personnalisés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Elections présidentielles de 2007 :: Notre Président : Nicolas Sarkozy :: Le programme de Nicolas Sarkozy et de l'UMP-
Sauter vers: