Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sarkozy: retour sur Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Sarkozy: retour sur Terre   Mer 28 Fév - 0:55:59

Là où on apprend entre autre que Sarkozy faciliterait l'obtention des 500 signatures pour Le Pen à des fins strictement électoralistes :

Citation :
Sarkozy: retour sur Terre

Eric Mandonnet

Quel positionnement adopter? Quel profil afficher? Dans une campagne riche en rebondissements, le candidat de l'UMP doit affronter deux difficultés nouvelles.

S'adapter en permanence. A Perpignan, le 23 février, Nicolas Sarkozy devait parler de la "fraternité". Il a consacré son discours à l' "autorité". De la campagne d'Edouard Balladur en 1995, le ministre de l'Intérieur a retenu, entre autres leçons, la nécessité de ne jamais baisser de rythme et de corriger le tir autant de fois qu'il le fallait. C'est le moment, celui de la fin de l'état de grâce qui a suivi son discours du 14 janvier: le candidat de l'UMP se trouve en effet confronté, à sept semaines du premier tour, à deux problèmes importants et nouveaux

Le premier relève d'une question de fond: sa place sur l'échiquier politique. Jusqu'à présent, sa stratégie était claire. Après plusieurs années passées, grâce à son action au ministère de l'Intérieur, à se forger un socle électoral solide à droite et à miser sur de bons reports de voix venues de l'extrême droite, Nicolas Sarkozy avait entamé dans le courant de 2006 un recentrage. Ce qui l'avait conduit d'abord à gommer certaines aspérités de son image et de son programme - fini le libéralisme, oublié le communautarisme - puis à citer Jaurès ou Blum pour mieux parler à "la France qui souffre".

Or ce schéma ne fonctionne qu'à une condition: que Jean-Marie Le Pen puisse se présenter à l'élection présidentielle, afin que Sarkozy récupère une partie de son électorat entre les deux tours. La semaine dernière, le président de l'UMP s'est montré préoccupé du risque majeur que constituerait l'absence du leader du FN. "Nous ne savons pas si Le Pen joue les martyrs en attendant les législatives, toujours est-il qu'il ne dispose pas actuellement des 500 parrainages nécessaires", assure un haut responsable gouvernemental.

Sarkozy a donc demandé à son fidèle lieutenant Brice Hortefeux de revêtir sa casquette de ministre délégué aux Collectivités territoriales pour délivrer un message clair aux élus locaux: "Un parrainage n'est pas un soutien", rappelle-t-il dans Le Figaro du 23 février, en prenant garde, pour ne pas être soupçonné de favoriser ouvertement Le Pen, de ne jamais citer son nom. La date de l'intervention ne doit rien au hasard: elle tombe le jour où les formulaires arrivent chez leurs destinataires. Cette opération se double d'une consigne plus discrète: des élus de régions comme Provence-Alpes-Côte d'Azur peuvent favoriser l'obtention par Le Pen des précieux sésames. Le discours qui accusait le chef de l'extrême droite de jouer les victimes médiatiques avec sa quête de signatures a disparu des ondes sarkozystes.

La nature a horreur du vide: si le président du FN n'était pas candidat, Nicolas Sarkozy se déporterait de manière quasi automatique vers la droite de la droite. Et c'est justement ce qu'il cherche à éviter, pour ne pas permettre à François Bayrou de poursuivre sa progression centrale. Par quelques dérapages incontrôlés du début de sa campagne, que traduisit la multiplication de promesses onéreuses, le ministre a joué les héritiers de Jacques Chirac. En agissant ainsi, il a laissé le président de l'UDF jouer une petite musique qu'il aurait pu interpréter lui-même: celle de la réforme raisonnable. L'heure est désormais à la riposte. Pour contrer Bayrou, le candidat compte surtout sur Simone Veil: l'ancienne présidente du Parlement européen, qui ne pardonne pas au candidat centriste certaines de ses attitudes passées, retrouve sa liberté de parole en quittant le Conseil constitutionnel et s'apprête à prendre la tête du comité de soutien de Sarkozy.

Le second problème que le ministre de l'Intérieur doit résoudre concerne plus son profil que son positionnement. Il n'a pas commis la même erreur que Lionel Jospin en mars 2002, avec ses confidences sur un Chirac "vieilli, usé, fatigué", dans l'avion qui le ramenait de la Réunion. Non, Sarkozy a commis son erreur de jugement... sur l'île, en affirmant que "cette élection, [il] commen[çait] à pas trop mal la sentir". Bien qu'il ait immédiatement atténué ses propos, il a pensé que la compétition avait connu un tournant. Il croyait tellement en sa victoire que cela a fini par se voir.

Comme il l'expliquera quelques jours plus tard à des parlementaires, il devait, dès lors que les Français le voyaient comme un possible vainqueur, se comporter davantage en chef de l'Etat. " “Faire” président, c'est se prendre, déjà, pour le président", avertit l'un de ses soutiens. Un autre élu observe: "Il doit prouver qu'il est un homme normal, proche des gens." Une proximité qui siérait plus à Ségolène Royal. Comment se montrer à la fois présidentiel et proche? Comment illustrer qu'il a "changé", pour reprendre l'antienne de son discours du 14 janvier, alors que sa nervosité le renvoie à son image d'hier? Dans le Cher, le 26 février, le candidat UMP a tenté de gommer toute impression d'arrogance. Deux jours plus tard, il voulait afficher sa stature présidentielle en tenant une conférence de presse sur les dossiers internationaux.

Pour la première fois depuis son entrée en campagne, aucun de ses gestes, entre le 15 et le 22 février, n'a marqué l'opinion, selon le baromètre Le Figaro-OpinionWay. Ses discours ne suffisent plus, il lui faut du terrain. Et des surprises: il réfléchit à un moyen original de visiter le Salon de l'agriculture, au début de mars. Nicolas Sarkozy est tellement habitué depuis 2002 à créer l'événement qu'il serait malvenu que cela s'arrête maintenant...

Bourdes: lui aussi

Le piège des sous-marins

L'élection présidentielle tourne à Questions pour un champion. Ségolène Royal le sait, qui fut envoyée au piquet par l'UMP pour une série de gaffes: des propos pour le moins ramassés sur la justice "rapide" en Chine, l'éloge de la "bravitude" ou encore le nombre de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins. La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, avait bondi sur l'occasion pour remarquer que la socialiste avait "beaucoup de lacunes à combler". Que dira-t-elle maintenant que son candidat, Nicolas Sarkozy, se trompe à son tour? Le ministre de l'Intérieur n'a pas su répondre,
le 26 février sur RMC Info, à une question - qu'il a jugée "un peu spécieuse" - sur le décompte de sous-marins nucléaires français d'attaque.

L'annonce du soutien "naturel" de Chirac

Dans les prochains jours, le chef de l'Etat annoncera qu'il ne se représente pas. Sarkozy l'a dit le 25 février sur M 6, le "soutien" du président sortant lui semble "naturel". Mais point trop n'en faut. "Nicolas ne doit pas être étouffé par les sortants, confie un proche du premier cercle. Il est important de pouvoir chasser un temps ancien par un temps neuf, comme dans les rites archaïques."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antisark
Invité



MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Mer 28 Fév - 1:00:41

Excellent article et très bonne analyse... cheers
Revenir en haut Aller en bas
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Mer 28 Fév - 2:10:48

Bon article en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Jeu 1 Mar - 21:50:45

Sondage: Sarkozy l'emporterait face à Royal



Nicolas Sarkozy l'emporterait au second tour avec 53,5% des voix, selon un sondage Ipsos pour SFR et le Point


Nicolas Sarkozy - AFP/DOMINIQUE FAGET
Dans cette étude publiée jeudi et réalisée les 26, 27 et 28 février, le candidat UMP gagne 0,5 point par rapport à la précédente réalisée les 23 et 24 février.

A 46,5% des intentions de vote dans ce baromètre éléctoral quotidien d'Ipsos, la candidate socialiste recule de 0,5%.


Au premier tour, Nicolas Sarkozy arrive en tête, crédité de 32% des intentions de vote (+1 point). Ségolène Royal en recueille 25% (-1), tandis que François Bayrou arrive en troisième position à 18% (+0,5). Jean-Marie Le Pen recule de 0,5 point à 12,5%.

Loin derrière viennent Olivier Besancenot à 2,5% (-0,5), Marie-George Buffet à 2% (=), Arlette Laguiller à 2% (+1), José Bové à 1,5% (-0,5), Dominique Voynet à 1,5% (+0,5) et Philippe de Villiers à 1% (-0,5).

Quatre autres candidats restent stables à 0,5% des intentions de vote: Gérard Schivardi, Frédéric Nihous, Corinne Lepage et Nicolas Dupont-Aignan.

9% des personnes interrogées et certaines d'aller voter au premier tour n'ont pas exprimé d'intention de vote. Pour le second tour, ce chiffre s'élève à 12%.

Sondage réalisé par téléphone les 26, 27 et 28 février auprès d'un échantillon national de 1009 personnes, représentatif de la population inscrite sur les listes électorales (méthode des quotas).

_______________________

OUI JE SAIS.....MAIS CA FAIT TELLEMENT DU BIEN DE LIRE CA !!! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vertex
Partenaire
Partenaire
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Sam 3 Mar - 21:59:01

C'est peut-être même Sarko qui a conseillé à Le Pen de graisser la patte des maires qui lui donneront leur signature ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Sam 3 Mar - 22:03:47

je ne crois pas que ce soit les maires ump qui font obstruction aux parrainages de le pen...même si ca t'arrangerait bien shimmy....ca permettrait de légitimer l'appel au vote royal ,n'est ce pas ???
faire reculer la france encore un peu plus ,la mettre encore plus dans l'irresponsabilisation....laisser s'empirer la situation afin d'avoir une possibilité dans 5 ans....parce que si sarko passe ,le pen n'a plus lieu d'exister... What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vertex
Partenaire
Partenaire
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Sam 3 Mar - 22:05:17

Ben d'après ce que j'ai lu seuls deux maires UMP ont pour l'instant donné leur signature à Le Pen. Moi je trouve ça plutôt bien d'ailleurs qu'il n'y en ait pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Sam 3 Mar - 22:11:31

que sous-entends-tu vertex ??? et toi tu comptes voter qui ,quel parti politique soutiens-tu ? pourrais-tu te dévoiler qu'on sache a qui on a affaire !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vertex
Partenaire
Partenaire
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Sam 3 Mar - 22:27:27

Quand tu discutes avec quelqu'un, tu lui demande pour qui il compte voter plutôt que de le deviner toute seule au fil de la conversation ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 49
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Sam 3 Mar - 22:28:54

en général j'aime bien la transparence....!! jaime pas les faux-cul ou ceux qui jouent a ce petit jeu débile....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vertex
Partenaire
Partenaire
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Sam 3 Mar - 22:29:32

Pourtant c'est ainsi, je n'ai pas le nom d'un parti tatoué sur le front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Invité



MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   Sam 3 Mar - 22:33:59

Topic "présentation" merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarkozy: retour sur Terre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarkozy: retour sur Terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Placki kartoflane = galettes de pommes de terre
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Soupe crémeuse au munster et pommes de terre à la bière
» 1847 - Train Rouen-Le Havre, PAILLETTE, Tremblement de terre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Elections présidentielles de 2007 :: Notre Président : Nicolas Sarkozy-
Sauter vers: