Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Sam 7 Avr - 0:07:28

Apparemment, les éléphants ont aidé Royal à redéfinir son CPC ... Et après, elle affirme qu'elle ne cédera au niveau des idées devant personne ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 48
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Sam 7 Avr - 0:12:29

oké. clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vladana
Délégué national
Délégué national


Nombre de messages : 4050
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Sam 7 Avr - 0:13:26

le capitaliste a écrit:
Apparemment, les éléphants ont aidé Royal à redéfinir son CPC ... Et après, elle affirme qu'elle ne cédera au niveau des idées devant personne ! Rolling Eyes
Non tu veux la vérité, c'est une idée de Aubri au départ, les elephants n'ont rien changé parceque c'est leur idée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Sam 7 Avr - 0:17:48

Je viens d'entendre ça à la radio. Mais l'info n'est pas fiable à 100%, je te l'admets. Wink

Par contre, Méda a bel et bien précisé et détaillé le fameux CPC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
vladana
Délégué national
Délégué national


Nombre de messages : 4050
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Sam 7 Avr - 0:19:53

le capitaliste a écrit:
Je viens d'entendre ça à la radio. Mais l'info n'est pas fiable à 100%, je te l'admets. Wink

Par contre, Méda a bel et bien précisé et détaillé le fameux CPC.
Ben je te l'aurais dit y a un bout de temps, les contrats aubri sont "disponibles" depuis 2002!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aline
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10337
Age : 48
Localisation : Var
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Sam 7 Avr - 0:22:48

au secours !! ce qui vient d'Aubry coute un max de pognon aux français travailleurs...cotisants et impôsés !

vivement que la gauche coule , avec des propositions aussi connes ils vont vraiment nous faire péter le pays !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damien
Secrétaire
Secrétaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 565
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy, Patrick Devedjian, Charles Malek
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Sam 7 Avr - 11:38:09

Ca fait vraiment peur!!

--------------------------------------------------


Le Figaro 07/04/07

En dépit des précisions apportées depuis deux jours par la candidate PS et son équipe, le projet de « contrat première chance » reste aussi flou qu'obscur.

DEVANT la confusion qui règne depuis quelques jours autour de son « contrat première chance », Ségolène Royal a envoyé au front, hier, sa conseillère sociale, la sociologue Dominique Méda, chargée de rédiger un rapport pour préciser un peu les choses. Las : rien n'était simple et tout se complique encore un peu plus. Au moment même où, à Pessac, Royal parle d'un « contrat d'un an », Méda explique à Paris que « ce n'est pas un contrat, c'est une convention qui organise un parcours » (lire ci-dessous).

Sur les chiffres aussi, ça flotte. Le coût est toujours de un milliard, mais pour seulement 80 000 emplois, soit deux fois moins que la semaine précédente. Pressée de questions par les journalistes économiques, la conseillère, qui n'a pas l'habitude de l'exercice, s'empourpre et explique que, de toute façon, tout cela sera soumis aux partenaires sociaux lors de la conférence sur les salaires. C'est-à-dire après l'élection.

Et si le jeune ne fait pas l'affaire au bout de six mois, comment l'entreprise se sépare-t-elle de lui ? demandent les journalistes. « Je ne sais pas, je vous propose la philosophie de la chose », répond-elle. L'économiste Philippe Aghion, assis dans la salle, monte en défense : avec toutes ces questions précises, déplore-t-il, « on perd la»big picture* ». (Rires.) Puis, c'est le président du Mouvement des jeunes socialistes, Razzie Hammadi, qui s'impose au pupitre pour mettre fin à cette séance surréaliste. Que Jack Lang clôt d'un : « Bon, cela fait une heure que nous sommes ensemble. » Rompez. À Pessac, Royal clôt aussi le débat : « La meilleure prévention contre la délinquance, c'est le travail », dit-elle.

Comment en est-on arrivé là ? Le CPC est né le vendredi 30 mars, quelque part entre Limoges et Guéret. L'équipe Royal, après l'épisode Marseillaise et petits drapeaux, cherche à tout prix une façon de recentrer la campagne de la candidate socialiste sur la question de l'emploi et du chômage, selon eux plus favorable à la gauche. Dans la voiture, une proposition surgit, émanant d'une jeune conseillère de la candidate : un contrat pour les jeunes sans qualification. Vendu.

La grogne de l'Unef et de l'extrême gauche

À l'arrivée à Guéret, la candidate la révèle. « Il y a, d'un côté, 500 000 offres d'emploi » qui ne trouvent pas preneur dans le commerce et dans l'artisanat « et de l'autre, 190 000 jeunes qui sortent chaque année du système scolaire sans qualification. » Le CPC doit permettre de les rapprocher. C'est « la mesure phare de la fin de campagne », proclame le directeur de campagne Jean-Louis Bianco, qui évalue son coût à 2 milliards d'euros. L'après-midi, Royal le chiffre, elle, à un milliard. Mais sur la rémunération, c'est le flou. Smic mensuel ? Smic horaire ? Risque de concurrence avec l'apprentissage ? Impossible d'obtenir des réponses précises. Lundi, François Hollande hésite quand on lui demande si les CPC sont compris dans les 500 000 emplois tremplins prévus dans le « pacte présidentiel ». « S'il avait ouvert son ordinateur, il aurait été au courant », râle deux jours plus tard un proche de la candidate. Voire.

Mais, alors que Royal voulait faire de son contrat un anti-CPE, certains, à gauche, s'étonnent qu'une candidate socialiste propose aux jeunes une période d'essai d'un an. Le président de l'Unef, Bruno Julliard, ne veut pas d'un « CPE de gauche », ni même d'un contrat spécifique jeune. L'extrême gauche n'est pas en reste. Il est urgent de corriger.

À Bordeaux, où Royal tenait meeting jeudi soir, c'est un peu l'affolement. À 23 h 30, le codirecteur de campagne François Rebsamen explique que « le»contrat première chance* est un CDI » qui « commence par trois mois de tutorat », le tout payé pendant un an par les fonds publics. Mais, lui demande-t-on, trois mois pour évaluer des jeunes en rupture, que l'école n'a pas réussi à former jusqu'à 16 ans, n'est-ce pas un peu court ? « C'est une bonne question », admet-il. Avant de mettre un terme à l'échange : Royal, dit-il, « n'est pas ministre du Travail ». Hier soir, d'un ton excédé, Royal lâche : «Il n'y a ni flottement ni changement. Il y a une écoute. La voie est tracée, elle sera tenue ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Sam 7 Avr - 13:34:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Livaste
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5166
Personnage politique préféré : N.Sarkozy
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: le cpc de royal   Mar 10 Avr - 20:39:21

[color=blue]
Citation :
En dépit des précisions apportées depuis deux jours par la candidate PS et son équipe, le projet de « contrat première chance » reste aussi flou qu'obscur.


DEVANT la confusion qui règne depuis quelques jours autour de son « contrat première chance », Ségolène Royal a envoyé au front, hier, sa conseillère sociale, la sociologue Dominique Méda, chargée de rédiger un rapport pour préciser un peu les choses.
[color:de60=black:de60]Las : rien n'était simple et tout se complique encore un peu plus. Au moment même où, à Pessac, Royal parle d'un « contrat d'un an », Méda explique à Paris que « ce n'est pas un contrat, c'est une convention qui organise un parcours » (lire ci-dessous).

Sur les chiffres aussi, ça flotte. Le coût est toujours de un milliard, mais pour seulement 80 000 emplois, soit deux fois moins que la semaine précédente. Pressée de questions par les journalistes économiques, la conseillère, qui n'a pas l'habitude de l'exercice, s'empourpre et explique que, de toute façon, tout cela sera soumis aux partenaires sociaux lors de la conférence sur les salaires. C'est-à-dire après l'élection.

Et si le jeune ne fait pas l'affaire au bout de six mois, comment l'entreprise se sépare-t-elle de lui ? demandent les journalistes. « Je ne sais pas, je vous propose la philosophie de la chose », répond-elle. L'économiste Philippe Aghion, assis dans la salle, monte en défense : avec toutes ces questions précises, déplore-t-il, « on perd la»big picture* ». (Rires.) Puis, c'est le président du Mouvement des jeunes socialistes, Razzie Hammadi, qui s'impose au pupitre pour mettre fin à cette séance surréaliste. Que Jack Lang clôt d'un : « Bon, cela fait une heure que nous sommes ensemble. » Rompez. À Pessac, Royal clôt aussi le débat : « La meilleure prévention contre la délinquance, c'est le travail », dit-elle.

Comment en est-on arrivé là ? Le CPC est né le vendredi 30 mars, quelque part entre Limoges et Guéret. L'équipe Royal, après l'épisode Marseillaise et petits drapeaux, cherche à tout prix une façon de recentrer la campagne de la candidate socialiste sur la question de l'emploi et du chômage, selon eux plus favorable à la gauche. Dans la voiture, une proposition surgit, émanant d'une jeune conseillère de la candidate : un contrat pour les jeunes sans qualification. Vendu.

La grogne de l'Unef et de l'extrême gauche

À l'arrivée à Guéret, la candidate la révèle. « Il y a, d'un côté, 500 000 offres d'emploi » qui ne trouvent pas preneur dans le commerce et dans l'artisanat « et de l'autre, 190 000 jeunes qui sortent chaque année du système scolaire sans qualification. » Le CPC doit permettre de les rapprocher. C'est « la mesure phare de la fin de campagne », proclame le directeur de campagne Jean-Louis Bianco, qui évalue son coût à 2 milliards d'euros. L'après-midi, Royal le chiffre, elle, à un milliard. Mais sur la rémunération, c'est le flou. Smic mensuel ? Smic horaire ? Risque de concurrence avec l'apprentissage ? Impossible d'obtenir des réponses précises. Lundi, François Hollande hésite quand on lui demande si les CPC sont compris dans les 500 000 emplois tremplins prévus dans le « pacte présidentiel ». « S'il avait ouvert son ordinateur, il aurait été au courant », râle deux jours plus tard un proche de la candidate. Voire.

Mais, alors que Royal voulait faire de son contrat un anti-CPE, certains, à gauche, s'étonnent qu'une candidate socialiste propose aux jeunes une période d'essai d'un an. Le président de l'Unef, Bruno Julliard, ne veut pas d'un « CPE de gauche », ni même d'un contrat spécifique jeune. L'extrême gauche n'est pas en reste. Il est urgent de corriger.

À Bordeaux, où Royal tenait meeting jeudi soir, c'est un peu l'affolement. À 23 h 30, le codirecteur de campagne François Rebsamen explique que « le»contrat première chance* est un CDI » qui « commence par trois mois de tutorat », le tout payé pendant un an par les fonds publics. Mais, lui demande-t-on, trois mois pour évaluer des jeunes en rupture, que l'école n'a pas réussi à former jusqu'à 16 ans, n'est-ce pas un peu court ? « C'est une bonne question », admet-il. Avant de mettre un terme à l'échange : Royal, dit-il, « n'est pas ministre du Travail ». Hier soir, d'un ton excédé, Royal lâche : «Il n'y a ni flottement ni changement. Il y a une écoute. La voie est tracée, elle sera tenue ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livaste
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5166
Personnage politique préféré : N.Sarkozy
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Mar 10 Avr - 20:56:59

Citation :
Quand Madame Royal fait rimer facture avec fracture


Fabien de Sans Nicolas, Président des Jeunes de l’UMP, se félicite d’être rejoint par le Président du MJS, Razzie HAMADI, et par le Président de l’UNEF, Bruno JULLIARD, dans la dénonciation du « contrat première chance » proposé par Madame ROYAL dont la facture sera salée pour l’Etat et la jeunesse.
La réaction des jeunes de gauche, décidément en délicatesse avec Madame ROYAL, conforte les Jeunes Populaires dans leur opinion : la candidate PS s’est bel et bien coupée de la jeunesse.

Dans sa conférence de presse d’hier, Madame ROYAL a une fois de plus entretenu le flou sur ses propositions en présentant son « plan d’action pour les jeunes ».

Il est d’ailleurs révélateur que même les jeunes de gauche dénoncent ses propositions.

Le navire ROYAL aurait-il perdu la boussole ?

Fabien de Sans Nicolas souligne la désorganisation la plus totale de l’équipe de campagne du PS, le mépris de Madame ROYAL en refusant d’inviter les MJS à sa conférence de presse et le manque de sang froid de ses porte-parole qui dénoncent les "attaques hargneuses des jeunes de l'UMP", alors que ces derniers sont rejoints par le reste de la jeunesse.

J’appelle l’ensemble des jeunes, quel que soient leurs engagements partisans précédents, à tirer toutes les conséquences des errements de Madame ROYAL et de la fragilité de son programme pour la jeunesse et à prendre position pour Nicolas Sarkozy.

Il est le seul à pouvoir prendre en compte l’ensemble des attentes de la jeunesse.

Communiqué du 5 avril 2007


Certains prétendent que royal a proposé de emplois pour les jeunes ??


Elle a déjà oublié qu'elle avait appelé à manifester contre le cpe !
Elle a quand même de très très gros problèmes de mémoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   Mer 11 Avr - 11:33:46

« contrat première chance » : cela leur rappelle sans doute le CPE ... D'ailleurs on en fait quoi des jeunes qui ont raté leur première chance ? Sarko veut une société de la deuxième chance afin de permettre à ceux ci de pouvoir eux aussi avoir une chance !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Royal inquiète les jeunes avec son contrat spécifique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» recherche modèle de contrat (avec dérogation scolaire)
» Contrat entre RSG et assistante
» jeunes délinquants en prison dés 12 ans
» Bris de contrat
» Fin de contrat et non-renouvellement?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Elections présidentielles de 2007 :: Ségolène Royal-
Sauter vers: