Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q   Jeu 19 Avr - 1:02:22

Citation :
Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin"

Reuters

Pour que "la loi du profit" ne l'emporte pas dans la grande distribution, Ségolène Royal s'est déclarée prête à engager un "rapport de force" avec ce secteur commercial, qu'elle a accusé d'engendrer un "nouveau prolétariat féminin".

En visitant au débotté un supermarché Champion du XIIIe arrondissement de Paris à la mi-journée, la candidate socialiste à la présidentielle s'est offert une tribune au confluent de la plupart de ses mots d'ordre de campagne entre travail des femmes, préoccupations de la vie quotidienne, travailleurs pauvres et envolées contre le grand capital.

Ses attaques contre la grande distribution, engagée à ses yeux dans une "logique d'élimination des salariés", surviennent après toute une série de "marqueurs" - visuels ou sémantiques - très à gauche dans la dernière ligne droite.

De sa rencontre avec des ouvriers en grève de PSA Peugeot-Citroën le 2 avril suivie le lendemain d'une nouvelle salve contre les banques en passant par ses diatribes répétées contre Noël Forgeard, "parti avec la caisse" chez EADS.

"Il y a un rapport de force à faire avec la grande distribution", a déclaré Ségolène Royal lors d'une brève déclaration à la presse avant le déplacement, dont les journalistes n'ont été informés qu'à la dernière minute.

"Compte tenu de ses profits et du caractère insolent des rémunérations" de ce secteur, les grandes surfaces doivent "montrer l'exemple", a-t-elle insisté.

La candidate de gauche s'en est particulièrement prise au groupe Carrefour, à qui l'enseigne Champion appartient, et à son ancien PDG contraint à quitter l'entreprise en 2005.

"JE COMPRENDS LA REVOLTE DES SALARIES"

Daniel Bernard avait alors touché une indemnité globale de départ de neuf millions d'euros auquel s'ajoutait une "retraite chapeau" de près de 30 millions d'euros.

Une somme "révoltante (...) Cela représente 2.500 emplois!", a dénoncé la présidente de la région Poitou-Charentes lors d'une rencontre avec six syndicalistes CFDT du supermarché, dont un seul homme.

"Donc de l'argent il y en a (...) Je comprends la révolte des salariés", a-t-elle expliqué à ses hôtes après avoir slalomé entre les rayons pendant une demi-heure, s'informant des avantages et des inconvénients des caisses automatiques, de la durée des pauses ou du trajet pour venir au travail.

Pendant toute la visite, elle a mis en avant certaines des "cent propositions" contenues dans son "pacte présidentiel" comme le remboursement des aides publiques si une entreprise licencie, la "sécurité professionnelle", le droit à la formation tout au long de la vie et le renforcement du dialogue social.

Plus de 80% des employés du supermarché de l'avenue d'Italie sont des femmes et "70% des travailleurs pauvres" sont des femmes, a-t-elle déclaré, se posant en rempart contre le "libéralisme le plus rustique".

"Le salariat féminin, c'est le prolétariat d'aujourd'hui et leurs préoccupations ne sont pas prises en compte (...) C'est de ma responsabilité de réagir", a souligné la première femme à avoir une vraie chance d'accéder à l'Elysée.

"J'attends de la grande distribution qu'elle créé des emplois", a-t-elle martelé, attaquant notamment la décision de certaines grandes surfaces de remplacer les caissières par des caisses automatiques. Pour elle, il s'agit là d'une "logique d'élimination" des salariés.

"Une société ne peut pas accepter la fatalité de la réduction des emplois due au progrès technologique" qui doit au contraire "être saisi comme une chance", a-t-elle déclaré devant les caméras.

Face à la "mécanisation" du travail en caisse, elle propose de développer la "présence humaine dans les rayons" et de créer des "nouveaux métiers", notamment l'aide aux personnes âgées, aux handicapés ou le développement de crèches, de halte-garderies ou de "lieux culturels" dans les centres commerciaux.

Vive le sous-commandant Royal ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ségolène Royal : 400 000 euros de subvention aux syndicats
» le préservatif Selon Ségolène Royal
» Ciao Porter de "Cacou 26" -- Nouveau Proprio
» Ségolène Royal veut décourager d'acheter des voitures diesel
» Un collectif de cadres pour un "Nouveau pacte social"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Elections présidentielles de 2007 :: Ségolène Royal-
Sauter vers: