Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Arch
Invité



MessageSujet: Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007   Sam 28 Avr - 16:02:33

Intervention de Nicolas SARKOZY
Dimanche 22 avril 2007




Mes chers compatriotes,

Ce soir, le peuple français s'est exprimé. Il l'a fait avec clarté.

Après tant de scrutins marqués par la montée de l'abstention, ce premier tour de l'élection présidentielle est une victoire pour notre démocratie. En se rendant massivement aux urnes, les Français ont exprimé leur volonté de ne laisser personne décider à leur place.

En me plaçant en tête de ce premier tour et en plaçant Madame Royal en deuxième position, ils ont marqué clairement leur souhait d'aller au bout du débat entre deux idées de la nation, deux projets de société, deux systèmes de valeurs, deux conceptions de la politique.

Ce débat, nous avons la responsabilité, Madame Royal et moi, de faire en sorte qu'il se déroule dans la clarté, dans la sincérité et dans le respect des personnes. Nous avons le devoir de donner à travers ce débat une image de dignité qui soit à la hauteur de la dignité de la fonction présidentielle. Pour ma part je ne changerai pas de ligne de conduite. Je veux dire à Madame Royal que je la respecte et que je respecte ses convictions et que je souhaite que le débat de ce second tour soit véritablement un débat d'idées. Les Français l'attendent depuis trop longtemps, le réclament avec trop de force pour qu'il soit dénaturé.

Aux 11 millions d'électeurs qui ont voté pour moi au premier tour parce qu'ils se sont reconnus dans les idées que j'ai exprimées, je veux dire merci du fond du coeur. Ils m'ont fait confiance. Je ferai tout pour être digne de cette confiance.

Tout au long de la campagne, j'ai souhaité m'adresser à tous les Français au-delà des partis. J'ai voulu parler à ceux auxquels on ne parlait plus, aux travailleurs, aux ouvriers, aux employés, aux artisans, aux agriculteurs, à la France qui donne beaucoup et qui ne reçoit jamais rien, à la France qui est exaspérée et qui souffre, celle des banlieues en difficulté, des bassins industriels en déclin, des cantons ruraux abandonnés.

J'ai voulu mettre au coeur de la politique des valeurs comme l'identité nationale, l'autorité, le travail, le mérite. J'ai voulu parler de morale. J'ai proposé la revalorisation du travail, l'école de l'excellence, la moralisation du capitalisme financier, la révolution du développement durable. J'ai dit que ma priorité était de donner à chacun le moyen d'accomplir ses rêves, de réaliser ses ambitions, de réussir sa vie.

Ces principes sont le fondement de mon projet politique. Quels que soient les obstacles, je n'y renoncerai pas, je ne les renierai pas parce que je suis profondément convaincu que l'avenir de notre pays, sa prospérité, sa place dans le monde en dépendent. Comme en dépend le bonheur des Français.

Dans les 15 jours qui restent avant le second tour, je veux dire à tous les Français qui ont peur de l'avenir, qui se sentent fragiles, vulnérables, qui trouvent la vie de plus en plus lourde, de plus en plus dure, que je veux les protéger.

Je veux les protéger contre la violence, contre la délinquance, mais aussi contre la concurrence déloyale et les délocalisations, contre la dégradation de leurs conditions de travail, contre l'exclusion. Je veux leur redonner le goût d'entreprendre, d'innover, le goût de l'aventure et du risque. Je veux pouvoir leur parler de protection sans être accusé de protectionnisme, comme je veux pouvoir leur parler de la nation sans être accusé de nationalisme.

Je veux parler à tous ceux que la vie a brisés, aux accidentés de la vie, à ceux qu'elle a usés, à ceux qui sont dans la détresse. Je veux parler aux malades, aux handicapés, aux personnes âgées, à ceux qu'une pression trop forte a épuisés, à ceux qui ont trop souffert. Je veux leur redonner de l'espérance. Je veux leur dire que la France dont je rêve est une France qui ne laisse tomber personne, une France qui est comme une famille où le plus faible, le plus vulnérable, le plus fragile a droit a autant d'amour, autant de respect, autant d'attention que le plus fort, une France où même dans celui qui n'a plus de force on reconnaît la dignité de l'homme et du citoyen.

Je veux m'adresser à tous les Français pour leur dire que la société du plein emploi est un moyen et que l'objectif c'est la société de la pleine citoyenneté. Je ne souhaite qu'une chose : rassembler le peuple français autour d'un nouveau rêve français, celui d'une République fraternelle où chacun trouvera sa place, où personne n'aura plus peur de l'autre, où la diversité sera vécue non comme une menace mais comme une richesse.

Cette France fraternelle, c'est celle qui m'a tout donné. Je lui dois tout. Et à mon tour je veux tout lui rendre. Cette France fraternelle j'invite tous les Français de bonne volonté quelles que soient leurs origines, leurs croyances, leurs partis à s'unir à moi pour qu'ensemble nous puissions la bâtir
.

Vive la République !

Vive la France !
Revenir en haut Aller en bas
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007   Sam 28 Avr - 17:20:59

"Je m'adresse directement à votre sentiment de peur..."

Fallait oser le faire. Et après on s'étonne que certains se risquent à des comparaison plus ou moins hasardeuses sur les méthodes utilisées par Sarkozy et Le Pen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Arch
Invité



MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007   Sam 28 Avr - 17:31:01

C'est une référence à Jean-Paul II et son fameux : "N'ayez pas peur" ...
Revenir en haut Aller en bas
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007   Sam 28 Avr - 17:32:51

C'est du même registre, c'est la politique par l'émotion au détriment de la raison. Super référence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Arch
Invité



MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007   Sam 28 Avr - 17:35:12

moule a écrit:
C'est du même registre, c'est la politique par l'émotion au détriment de la raison. Super référence...

C'est un discours humain et profondément vivant et non un "catalogue" de propositions savamment écrit à l'avance et récité par une cyborg à une masse de moutons conquis.
Revenir en haut Aller en bas
... AndJ
Invité



MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007   Sam 28 Avr - 17:36:59

Citation :
une cyborg à une masse de moutons conquis

Aussi improbable image que celle de la rencontre sur la table de dissection de ce cher Isidore. Un peu de lettres ne fait pas de mal.
Sinon en parlant de lettres...
Revenir en haut Aller en bas
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007   Sam 28 Avr - 17:39:41

Ouais, en gros ça ne casse pas trois pattes à un canard quoi... Du baratin de "baveux" pour masquer un vide conceptuel sidéral. Et puis il est prouvé qu'il est bien plus simple de s'adresser à une des quatres pulsions majeures (agressivité, satisfaction matérielle, désir sexuel, amour parental) que de faire appel à la raison politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicolas Sarkozy : Discours du 22 avril 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les amis du barrage s’adressent à Nicolas Sarkozy
» L'invention du Grand Paris (Le Monde 2, 25 avril 2009)
» Polémique au Québec après la visite de Nicolas Sarkozy
» Sarkozy, premier bilan
» Pédophilie : Nicolas Sarkozy ne veut pas polémiquer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Elections présidentielles de 2007 :: Notre Président : Nicolas Sarkozy-
Sauter vers: