Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 UDF

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Qui préférez vous ?
Bayrou
37%
 37% [ 16 ]
De Robien
40%
 40% [ 17 ]
Aucun
23%
 23% [ 10 ]
Total des votes : 43
 

AuteurMessage
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: UDF   Jeu 27 Oct - 1:39:46








L’UDF et le budget : un vote de posture !

Pierre Méhaignerie , secrétaire général de l’UMP et président de la commission des Finances : « c'est un vote de posture, car sur le fond, avec nos collègues de l'UDF, nous sommes 98 fois sur 100 d'accord. Mais, dans la vie politique, si on veut être candidat à la présidentielle, il faut s'identifier et donc s'opposer. Je regarde ça avec un certain détachement ».

Yves Jégo, député de Seine-et-Marne : « la décision de l'UDF est sans conséquence. L'UDF n'a aucun poids sur la décision et le budget sera voté. Je ne veux pas commenter les décisions de l'UDF, je laisse M. Bayrou en justifier vis-à-vis de ses électeurs (...) Cela ne change rien dans la vie de ce pays, tout ceci n'a pas beaucoup d'importance pour les Français ».

Claude Goasguen, député de Paris : « Si on ne vote pas cet acte majeur, ça signifie qu'on n'est plus dans la majorité (...) L'UDF est en train de franchir la ligne jaune. Il devrait avoir un peu plus de mémoire, il y a quelques décennies les centristes s'étaient déjà livrés à ce petit jeu et ils avaient payé très cher »

Avant le vote, Bernard Accoyer, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, avait rappelé la règle selon laquelle « lorsque dans une assemblée on vote pour ou contre le budget proposé par l'exécutif, on appartient soit à la majorité, soit à l'opposition »

En 2004, les députés UDF s'étaient abstenus sur le volet recettes du budget 2005 avant d’approuver finalement l'ensemble du budget.

_________________


Dernière édition par le Ven 16 Déc - 14:58:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mar 1 Nov - 16:30:03

Lagarde (UDF): "la parole gouvernementale dérape"

PARIS (AFP) - Jean-Christophe Lagarde, député-maire (UDF) de Drancy (Seine-Saint-Denis), a affirmé mardi sur Europe 1 que "la parole gouvernementale dérape" sur le dossier des banlieues.

Cette parole "ne doit pas être dispersée à des fins électorales", a déclaré M. Lagarde, appelant à "être prudent dans la parole et ferme dans les actes".

"J'ai l'impression que les présidentielles approchant", avec "la compétition exacerbée entre le Premier ministre et le premier de ses ministres, cette parole dérape", a ajouté le député-maire, interrogé sur les propos du numéro deux du gouvernement Nicolas Sarkozy.

"Pour rassurer les uns et les autres, on réagit beaucoup trop vite sur un événement sans savoir ce qui s'est passé", a déploré l'élu. "Derrière, il y a de la surenchère" et "un malaise qui ressemble à l'électoralisme".

Pour lui, dans les cités, il y a "une quinzaine de voyous qui pourrissent la vie à tous et que l'Etat, malgré des moulinets médiatiques, renonce à rendre inopérants".

Il a aussi estimé que la justice ne "suit pas" : "en Seine-Saint-Denis, les juges du tribunal pour enfants sont appelés par les voyous les papas Noël, parce qu'ils y entrent avec la peur au ventre et en sortent avec le sourire".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mer 2 Nov - 0:34:45

Citation :
Pierre Méhaignerie , secrétaire général de l’UMP et président de la commission des Finances : « c'est un vote de posture, car sur le fond, avec nos collègues de l'UDF, nous sommes 98 fois sur 100 d'accord. Mais, dans la vie politique, si on veut être candidat à la présidentielle, il faut s'identifier et donc s'opposer. Je regarde ça avec un certain détachement ».
je vois pareil que pierre ... un vote de posture pour 2007 ... et ils ont raison sur le fond !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Dim 6 Nov - 18:03:43

Violences urbaines: Bayrou refuse de polémiquer

PARIS (AP) - Le président de l'UDF, François Bayrou, s'est refusé samedi à polémiquer avec le gouvernement sur les violences urbaines, en raison de la gravité de la situation.

"La situation qu'on est en train de vivre est suffisamment grave, inquiétante pour beaucoup de Français pour qu'on y ajoute polémiques et surenchères", a déclaré M. Bayrou à l'issue d'un colloque de son parti sur la politique de santé.

"Il faut faire preuve de sang-froid, c'est un moment très délicat, sans doute très inquiétant", a ajouté le président de l'UDF. "Aujourd'hui il ne faut pas ajouter le désordre politique à ce qui se passe."

"On aura tout le temps une fois les événements finis de réfléchir aux causes, aux circonstances, aux responsabilités", a poursuivi M. Bayrou.

Le président de l'UDF estime que la situation actuelle est "le résultat d'une dégradation continue" dans les banlieues. "C'est un moment dangereux. Quelque chose est en train d'éclater qui est quelque chose de lourd, à quoi il faut faire attention", a-t-il dit. "Pour ma part en tout cas je n'ajouterai ni à la polémique, ni au désordre." AP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Lun 7 Nov - 22:53:43

j'ai un sentiment ambivalent:
d'un coté il a raison de se calmer et de ne pas s'opposer au gvt en le critiquant; mais d'un autre coté, il montre que l'udf n'a pas de réel programme car pas de rélles propositions !!! il ne prend pas ses responsabilités ... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Lun 7 Nov - 22:56:05

il ne sait pas où se positionner ? Ni de gauche ni de droite !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Lun 7 Nov - 22:59:33

si, il est pour la sociale démocratie, une société libérale et sociale ... comme sarko pour 2007 !!! Twisted Evil donc ce sont des amis ... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
:: Mobi-
Invité



MessageSujet: Re: UDF   Lun 7 Nov - 23:06:39

Johanna a écrit:
il ne sait pas où se positionner ? Ni de gauche ni de droite !!

En meme temps il est centriste Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Lun 7 Nov - 23:10:38

oui c'est ce que je te dis ... un démocrate chrétien ... proche tout de meme du programme de sarko Mr. Green Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Lun 21 Nov - 15:22:29

M. Bayrou réaffirme qu'il y aura un candidat UDF en 2007

PARIS (AFP) - François Bayrou a réaffirmé dimanche soir qu'il y aurait "un candidat UDF à la présidentielle" de 2007, en expliquant que "la France avait besoin d'un projet politique" qui ne soit pas l'"injustice" de l'UMP et l'"illusion" du PS.

Invité du Grand rendez-vous Europe1/TV5, le président de l'UDF a déclaré: "ce que je sais, c'est que la France a besoin d'un projet politique qui ne soit ni celui de l'UMP comme il est appliqué depuis trois ans, ni comme celui du PS comme il s'est dessiné aujourd'hui".

"Il faut, a-t-il poursuivi, un projet politique qui s'adresse à tous ces gens qui ne veulent pas -regardez la réforme fiscale que l'on est en train de vivre- de ces injustices et qui ne veulent pas en même de cette illusion que l'on est en train de préparer à gauche".

Partisan sur les grands sujets d'un travail en commun entre les formations politiques, François Bayrou a suggéré l'organisation "d'Etats généraux sur les banlieues" débouchant sur une action de long terme qui se poursuivrait "au delà de l'alternance".

"Pour les problèmes les plus cruciaux, on devrait être capables de se fixer des plans à long terme et de s'accorder sur la durée", a-t-il plaidé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mar 22 Nov - 20:17:53

Johanna a écrit:
M. Bayrou réaffirme qu'il y aura un candidat UDF en 2007
Partisan sur les grands sujets d'un travail en commun entre les formations politiques, François Bayrou a suggéré l'organisation "d'Etats généraux sur les banlieues" débouchant sur une action de long terme qui se poursuivrait "au delà de l'alternance".
il n'a qu'a faire une grande alliance avec l'ump de sarkozy !!! une bonne chose pour la france et les francais ... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Régulator
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 35
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mar 22 Nov - 22:48:52

D'autant qu'ils s'entendent bien!
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mer 23 Nov - 14:14:13

pouruv que cela dure ... le retour de la démocratie chrétienne en force ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Jeu 24 Nov - 20:29:36

Arrow La crise s'aggrave entre l'UMP et l'UDF

Arrow par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - La crise qui couve depuis trois ans entre l'UMP et l'UDF s'est aggravée avec le rejet par la moitié des députés centristes, dont leur chef de file François Bayrou, du projet de loi de finances 2006.

Le président de l'UDF a de nouveau justifié jeudi ce vote négatif, mercredi, qui fait dire à l'UMP que la formation centriste a désormais basculé dans l'opposition.

"Dans les couloirs de l'Assemblée nationale, tous les membres de la commission des finances sans exception disent que les prévisions sur lesquelles le budget est bâti ne sont pas sincères, que la dérive des dépenses publiques est trois fois plus importante que ce qui est annoncé", a-t-il déclaré.

François Bayrou, qui s'exprimait sur France Inter, s'en est également pris directement au président Jacques Chirac.

"J'ai depuis longtemps avec Jacques Chirac des différences et même des divergences, la principale étant de faire croire au pays que tout va bien quand ce n'est pas le cas", a-t-il dit.


Le président du groupe UMP à l'Assemblée, Bernard Accoyer, a demandé mercredi au Conseil supérieur de l'audiovisuel de cataloguer l'UDF dans l'opposition pour le décompte des temps de parole des partis politiques dans les médias.

"On tirera les conséquences de cette situation, qui aujourd'hui connait un tour nouveau, y compris lors des investitures pour les législatives" (de 2007), a pour sa part déclaré à Reuters le député Hervé Novelli, secrétaire national de l'UMP chargé des fédérations.

"Ceci est très révélateur", a commenté François Bayrou. "Vous exercez votre liberté de vote et donc naturellement on va tout faire pour vous faire disparaître."

"Mais très bien, parfait, acceptons ce genre de défi parce que (cela) va nous permettre de montrer au pays qu'il existe une proposition politique différente de celle du PS (...) et de celle de l'UMP", a ajouté le président de l'UDF.

Il a réaffirmé qu'il entendait rester un "homme libre" - "C'est-à-dire dans l'opposition chaque fois qu'il faut s'opposer à quelque chose qui est nuisible aux intérêts du pays (...) et au contraire décidé à soutenir (le gouvernement) chaque fois que je considère que ça va, même avec des nuances, dans le sens de l'intérêt du pays."


ROBIEN CONTRE BAYROU

La crise entre l'UDF et l'UMP paraît se doubler d'une crise au sein même de la formation centriste.

Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, seul représentant de l'UDF au sein du gouvernement, a qualifié de "soldats perdus" les 15 députés de l'UDF qui ont voté contre le projet de loi de finances 2006.

"L'UDF n'est pas dans l'opposition, même si les discours officiels et leur virulence cherchent à faire taire le débat", a-t-il dit jeudi sur LCI. "Je crois que l'UDF, aujourd'hui, souffre d'une crise de démocratie."

Gilles de Robien, suspendu des instances dirigeantes de l'UDF en juin dernier pour son refus de se plier à l'interdiction de participer au gouvernement décrétée par François Bayrou, a souhaité que les militants soient consultés.

"Je fais une proposition simple, c'est que tous les militants, tous les adhérents de l'UDF (...) votent sur une question simple : appartenons-nous à la majorité ou à l'opposition ? Et en 2007 (...) est-ce que nos alliés ça sera l'UMP ou est-ce que ce sera le PS, le PC et M. Besancenot ?" (porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire).

"On est élu par des électeurs de la majorité. En cours de législature certains, dont M. Bayrou, disent 'on n'appartient plus à cette majorité'. Je pense que la loyauté par rapport à notre électorat ça serait de dire (...) je repasse devant les électeurs pour savoir si vous, électeurs, vous estimez normal que je sois devenu membre de l'opposition", a-t-il ajouté.

François Bayrou a annoncé qu'il présenterait une "motion d'orientation" à la prochaine réunion des instances dirigeantes de l'UDF "pour dire clairement quel est le choix stratégique que nous avons fait et de quelle manière ce choix peut se réaliser dans l'avenir".

"Je trouve légitime qu'une formation assume ainsi son identité et son autonomie", a-t-il expliqué. "Je ne crois pas que si l'UDF apparaît comme une sous-marque de l'UMP elle ait le moindre attrait pour les électeurs et le moindre intérêt pour l'avenir de la France."


Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
:: Mobi-
Invité



MessageSujet: Re: UDF   Jeu 24 Nov - 21:50:11

Cela fait la joie du PS
Revenir en haut Aller en bas
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Ven 25 Nov - 22:11:14

UDF, UMP : jeu de rôles

jeudi 24 novembre 2005.

La chanson est désormais connue : la (Nouvelle) UDF de François Bayrou est libre, et notamment libre de critiquer l’UMP. Dans le détail : le parti majoritaire serait sourd aux attentes du pays, aveugle sur le délitement de l’État, fermé au débat, promoteur de l’injustice sociale, etc. Dans ce registre où l’UDF-David affronte le Goliath-UMP, le dernier coup d’éclat du trublion est d’avoir voté contre le budget. Cependant le détail des votes montre que la stratégie d’opposition de François Bayrou ne fait pas l’unanimité : la moitié seulement des députés centristes a voté contre le projet de loi de finances pour 2006, l’autre moitié choisissant l’abstention ou la non participation au vote. Qu’à cela ne tienne, l’UMP est tombé la tête la première dans le panneau en vitriolant François Bayrou, ainsi conforté dans sa posture. François Fillon, qu’on a connu plus subtil, estime par exemple que ce vote est dans « la logique de l’attitude (sic) très personnelle de François Bayrou ». Le jeu de rôles fonctionne donc à merveille. Et François Bayrou se prend à rêver du jet de pierre qui sera fatal au géant Goliath. Ce dernier n’hésite pas à sortir la grosse artillerie, en menaçant de présenter des candidats dans toutes les circonscriptions détenues par l’UDF. Il pourra compter sur le soutien du Goliath de gauche qui a récemment fait voter pour l’UMP dans une partielle opposant le parti sarkoziste à l’UDF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Dim 27 Nov - 16:33:42

Arrow Les militants UDF trancheront le différend Bayrou-Robien

PARIS (Reuters) - Les militants de l'UDF seront appelés fin janvier à voter une motion d'orientation pour trancher le différend stratégique qui oppose leur président François Bayrou au ministre de l'Education Gilles de Robien.

"Depuis plusieurs semaines, j'entends certains dire que le choix de l'autonomie de l'UDF ne serait pas celui des militants et que les instances (du parti) seraient manipulées. Qu'à cela ne tienne: vérifions-le", déclare François Bayrou dans une interview au Journal du Dimanche.

"Je vais demander fin janvier à tous les militants de l'UDF de s'exprimer par un vote sur la ligne de leur mouvement. Comme cela, tout sera clair."

"Et quand les militants se seront exprimés, j'espère qu'on ne mettra plus en doute leur choix. Je suis sûr d'être en phase avec eux (...) Ils ne veulent pas d'une UDF cantonnée dans le rôle de succursale."

Gilles de Robien, seul ministre UDF du gouvernement, suspendu depuis juin des instances dirigeantes du parti pour être resté dans le cabinet Villepin, a demandé un vote des militants pour savoir si l'UDF est "dans la majorité ou l'opposition" à la suite du vote de certains députés centristes contre le budget 2006.

François Bayrou refuse pour sa part de répondre à cette question. "L'UDF est libre", réaffirme-t-il dimanche. "S'enfermer dans la question majorité-opposition, c'est accepter le piège bipolaire."

Le président du groupe UMP à l'Assemblée, Bernard Accoyer, a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour que le temps de parole de l'UDF soit désormais comptabilisé avec celui de l'opposition. Le président délégué de l'UMP, Jean-Claude Gaudin, a laissé entendre qu'il n'y aurait pas de "circonscriptions réservées" à l'UDF lors des élections législatives de 2007.

"Toutes ces menaces, toutes ces représailles et intimidations sont ridicules et elles me laissent de marbre", réplique François Bayrou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mer 30 Nov - 11:31:10

Accoyer: François Bayrou "joue clairement contre la droite et le centre"

PARIS (AFP) - Bernard Accoyer, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, reproche à François Bayrou et à une partie de l'UDF de "jouer clairement contre la droite et le centre".

Alors que l'UDF a décidé de consulter ses militants sur la stratégie d'autonomie du parti, Bernard Accoyer estime, dans un entretien au Figaro publié mercredi, qu'il faudrait plutôt demander leur avis aux électeurs UDF. "Eux savent que l'on ne peut pas changer de camp en cours de mandat", dit-il, en soulignant que "les députés UMP et UDF ont été élus dans le cadre de candidatures uniques, par les mêmes électeurs".

Selon lui, les élus UDF qui n'ont pas voté la confiance au gouvernement Villepin et ont voté contre le budget sont "dans la même logique que le PS ou le PCF".

"Alors que le PS est en train de refaire son unité, l'attitude de François Bayrou et d'une partie de l'UDF joue clairement contre la droite et le centre", souligne-t-il.

Bernard Accoyer ajoute que "le groupe des députés UDF est totalement éclaté". "On voit bien qu'il s'agit de la stratégie d'autonomie d'un homme, qui n'est pas partagée par toutes ses troupes, loin s'en faut", affirme-t-il.

Le président du groupe UMP rend un hommage appuyé à Gilles de Robien, seul ministre UDF du gouvernement et qui conteste les choix du président de son parti François Bayrou. M. Accoyer salue ainsi la "loyauté" et l'"efficacité ministérielle" de M. de Robien. "Pour autant, il n'abandonne rien de ses convictions. Pour moi, il est l'UDF parfait", conclut-il.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mer 30 Nov - 11:33:44

Les militants UDF pourraient trancher entre deux motions, Bayrou et Robien

PARIS (AFP) - Le comité exécutif de l'UDF a débattu mardi soir de la proposition de François Bayrou de faire trancher par les militants centristes son différend stratégique avec Gilles de Robien, qui pourrait prendre la forme d'un vote sur deux motions concurrentes.

Comme il l'avait annoncé samedi, le président de l'UDF a proposé au comité exécutif de soumettre au vote des militants, une motion sur la stratégie d'"indépendance" de son parti vis-à-vis de l'UMP, a-t-on indiqué à l'UDF.

M. Bayrou, futur candidat à l'élection présidentielle de 2007, juge "absolument nécessaire qu'à toutes les échéances électorales il y ait une proposition politique nouvelle, qui ne soit ni celle de l'UMP ni celle du parti socialiste".

Le vote, qui aura lieu à bulletin secret, pourrait avoir lieu début février, après la réunion le 28 janvier du conseil national de l'UDF. C'est le bureau politique du 14 décembre qui entérinera les modalités, a précisé à l'AFP Marielle de Sarnez, vice-présidente exécutive de l'UDF.

D'autres motions que celle de M. Bayrou pourront être présentées, a-t-elle précisé.

Des parlementaires UDF avaient estimé, avant la réunion qui a rassemblé une vingtaine de personnes, que le plus simple serait de soumettre au vote deux motions, l'une présentée par M. Bayrou et l'autre par Gilles de Robien, seul ministre centriste.

"Il faut que les adhérents tranchent entre deux motions où chacun exprime sa vision de l'UDF", avait indiqué dans l'après-midi à l'AFP le député Jean Dionis du Séjour. "C'est une condition sine qua non si l'on veut que le débat produise de la clarté et de l'adhésion".

Le ministre de l'Education, Gilles de Robien, suspendu des instances dirigeantes de l'UDF en juin pour être resté au gouvernement, avait demandé par courrier aux 45 membres du comité exécutif de "poser les fondements d’une consultation démocratique et transparente, sur la question de notre appartenance ou non à la majorité".

Pour lui, ce vote ne doit pas se transformer en "un plébiscite sur une question, l’autonomie de l’UDF".

Pour M. Bayrou, "autonomie" signifie "liberté" de "voter non quand les décisions vont dans le mauvais sens", y compris sur un texte aussi fondamental que le budget, et "oui quand les orientations sont bonnes".

Alors que la moitié des députés UDF sont allés jusqu'à voter contre le projet de budget 2006 avec l'opposition la semaine dernière, la "grande majorité" des sénateurs a décidé mardi de s'abstenir tandis que "quelques-uns voteront pour".

Le fait qu'aucun sénateur ne votera contre le budget a été interprété par l'entourage de M. de Robien comme un désaveu de la stratégie de M. Bayrou. Celui du président de l'UDF a préféré voir dans la position majoritaire d'abstention "un signe de plus pour dire que les choses ne vont pas".

Le président du groupe des sénateurs, Michel Mercier, a aussi souligné que contrairement à l'Assemblée, la motion de censure n'existe pas au Sénat où voter contre le budget est donc le stade ultime de l'opposition au gouvernement.

M. Bayrou, qui se dit "sûr d'être en phase" avec les militants, avait laissé entendre dimanche que Gilles de Robien devrait choisir entre son appartenance à l'UDF et son maintien au gouvernement si la ligne d'autonomie du parti centriste était approuvée par les militants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mer 30 Nov - 11:40:45

L'UDF réclame une commission d'enquête sur la dette

Le groupe UDF de l'Assemblée nationale a demandé mardi la création d'une commission d'enquête parlementaire sur l'état des finances publiques après l'annonce par Thierry Breton, ministre de l'Economie, que la dette de la France était évaluée à 2.000 milliards d'euros.
"Est-ce qu'on peut continuer, dans un pays comme le nôtre, à annoncer des chiffres qui augmentent de 900 milliards d'euros d'une semaine à l'autre ? Tout cela n'est pas sérieux", a déclaré François Sauvadet, porte-parole du groupe UDF au Palais-Bourbon. Le ministre de l'Economie et des Finances a en effet annoncé lundi que l'endettement cumulé de l'Etat était évalué à 2.000 milliards d'euros alors que la dette publique calculée selon les critères du traité de Maastricht s'établit à 1.100 milliards d'euros. û܉ghxû܊eߔû܋g{Àû܌ghÄû܍gHû܎eåû܏eå\ûܐe„ûܑeÉdûܒeËHûܓeË ûܔeËÜûܕeÌ ûܖeÌdûܗeÌxûܘeÎ8ûܙeÎxûܚeÑ4ûܛeÑàûܜeÒûܝeæHûܞeç,ûܟeçœûÜ g|TûÜ¡g}„ûÜ¢g~üûÜ£eçìûܤg€”ûÜ¥eéûܦgûܧgTûܨgƒ ûÜ©gƒTûܪgi ûÜ«g„èûܬgkÄûÜ­g…àûÜ®g†4ûܯg†ÄûÜ°eÒ¤ûܱeӈûܲeå€ûܳeå¬ûÜ´g‡„ûܵg‡ÄûܶeÓ°ûÜ·eåØûܸg ôûܹeÔûܺgˆŒûÜ»e‘˜û

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Jeu 1 Déc - 19:14:03

Citation :
Les militants UDF pourraient trancher entre deux motions, Bayrou et Robien
pour ma part, je suis plutot pro-bayrou ...

Citation :
L'UDF réclame une commission d'enquête sur la dette
une bonne chose !!! il le faut pour la france ... la sauver et breton ne fait rien de plus ... Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Sam 10 Déc - 13:33:45

Colonisation: l'abrogation de l'article controversé "inéluctable" selon Bayrou

PARIS (AFP) - François Bayrou a estimé samedi sur Europe 1 que "l'abrogation" de l'article de la loi de février 2005 sur "le rôle positif de la présence française outre mer, notamment en Afrique du Nord", était "inéluctable".

"La réflexion" de la mission sur l'action du Parlement "dans les domaines de la mémoire et de l'histoire" va "aller vite et concluera inéluctablement que le rôle d'un Parlement (...) le rôle de la loi en matière d'histoire doivent se limiter avec beaucoup de prudence aux faits qui sont admis par la conscience collective de la nation à laquelle on appartient", a expliqué le président de l'UDF, en citant l'esclavage reconnu comme crime contre l'humanité et la Shoah.

"Un peu plus tôt ou un peu plus tard, l'abrogation est inéluctable", a insisté François Bayrou.

Vendredi, le président Jacques Chirac a chargé Jean-Louis Debré, président de l'Assemblée nationale, de cette mission. M. Debré doit rendre ses conclusions dans trois mois.

Pour M. Bayrou, cette mission "sert à enlever une épine du pied du gouvernement et de la majorité parce qu'ils ont fait une bêtise et ils le savent, et à préparer la conclusion qui sera que le Parlement ne doit pas faire l'histoire sauf quand il y a unanimité nationale".

Le président de l'UDF est revenu sur la génèse du vote de cet article de la loi de février 2005 en faveur des rapatriés et des harkis. Lors de son examen en juin 2004 à l'Assemblée, et fin 2004 au Sénat, seuls les communistes s'y étaient déclarés hostiles.

"Un certain nombre de députés au contact de populations de Français rapatriés qui ont le sentiment d'être maltraités, d'avoir une injustice, ont voulu corriger cette injustice" a expliqué M. Bayrou,. "Ils n'ont pas vu qu'il y avait des risques considérables qui allaient se retourner contre ceux-là mêmes qu'ils voulaient aider", a-t-il poursuivi.

"Ils voulaient donner un signe de reconnaissance aux rapatriés", a ajouté François Bayrou.

Il a fait valoir que "chaque fois qu'on se (mêlait) de vouloir mélanger les genres, entre la politique et l'histoire, la politique et la religion (...), on (faisait) des bêtises".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Jeu 15 Déc - 21:43:40

Arrow Près d'un Français sur 2 souhaite voir l'UDF dans l'opposition



Arrow PARIS (Reuters) - Quarante-sept pour cent des Français souhaitent que l'UDF s'oppose au gouvernement plutôt qu'il défende l'équipe au pouvoir, selon un sondage BVA pour Le Figaro et LCI rendu public jeudi.

D'après cette enquête réalisée par téléphone les 9 et 10 décembre auprès de 957 personnes, 47% des sondés, et 52% des sympathisants de l'UDF, pensent que le parti de François Bayrou devrait "plutôt s'opposer à la politique actuelle du gouvernement". Ils sont 40% à penser le contraire et 13% ne se prononcent pas.

Six sympathisants de droite sur dix estiment quant à eux que l'UDF devrait défendre la politique actuelle du gouvernement.

Une majorité de Français, 55%, préfère que l'UDF et la majorité gouvernementale soient indépendantes l'une de l'autre.

En outre, 47% des Français, et 62% des sympathisants de l'UDF, jugent que le parti centriste a eu raison de ne pas voter le budget du gouvernement pour 2006. Ils sont 35% à penser qu'il a eu tort et 18% ne se prononcent pas.

Les débats à l'UDF sont actuellement marqués par le différend entre le président du parti, François Bayrou, et le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, sur la question de savoir si la formation centriste se trouve dans la majorité ou dans l'opposition.

Le bureau national de l'UDF a décidé mercredi d'organiser un congrès extraordinaire fin janvier à Lyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
nicolasl
Invité



MessageSujet: Bayrou   Dim 18 Déc - 18:19:15

Moi j'ai l'impression qu'il ne va pas bien du tout le Bayrou. En fait d'alliance à l'UMP , j'ai l'impression qu'il cherche une alliance impossible car déjà éprouvée sous la IVème avec le centre gauche ( Kouchner , Rocard , and co ). Et risque de nous coûter cher en 2007. IL est vrai que son créneau traditionnel de centre droit est maintenant occupé par l'axe Chirac-de Villepin.

Je considère - hélas - que Bayrou est maintenant un opposant aussi bien à Villepin qu'à Sarkozy.
Revenir en haut Aller en bas
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Lun 19 Déc - 14:09:01

a sarko je ne pense pas encore ... en tout cas il lutte pour instaurer une 6ème république, qui resterait contrairement au NPS, un régime présidentielle Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UDF   

Revenir en haut Aller en bas
 
UDF
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Archives :: Archives au 20/01/2007 :: Chirac, Villepin, MAM, NDA et autres-
Sauter vers: