Tous avec Sarkozy en 2007!

Soutien à Nicolas Sarkozy pour 2007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 UDF

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Qui préférez vous ?
Bayrou
37%
 37% [ 16 ]
De Robien
40%
 40% [ 17 ]
Aucun
23%
 23% [ 10 ]
Total des votes : 43
 

AuteurMessage
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Sam 10 Juin - 21:33:42

L'UDF n'est rien sans l'UMP ... Si le parti majoritaire décide de présenter des candidats aux législatives, l'UDF ne sera plus rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
DAVID
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 50
Localisation : Lyon
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy - http://blog-ump.typepad.fr
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: UDF   Lun 12 Juin - 11:13:20

Je reprends ce thème avec retard mais ce qu'il convient de dire c'est que les électeurs de "droite" ne comprennent plus rien !!! L'UDF passe à présent pour un parti de gauche et dès lors, s'associer à eux ne peut que nous faire perdre en 2007 !!! En tous cas, nombreux sont de plus en plus déçus et je crois nécessaire de dire, même si cela ne me convient pas, que le FN sera au second tour puisque c'est le seul parti qui pour l'instant se manifeste comme unificateur des différentes tendances ... Le PS présente plusieurs candidats, l'UMP ne peut compter sur l'UDF et le FN veut renouer d'avec le MNR ... !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyonavecsarkozy.blogmilitant.com et http://blog-ump.typep
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: UDF   Lun 12 Juin - 19:46:34

Le gros problème de l'UDF selon moi, c'est qu'il est coincé entre le PRG et le PR, il n'a pas une grande marge de manoeuvre idéologique. Pas évident de rester bien sagement au centre, cela empêche toute possibilité de communication sur des phrases chocs dont les autres candidats ne se privent pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mer 14 Juin - 18:21:20

Le CSA classe Bayrou dans l'opposition


Le temps de parole du président de l'UDF et de dix autres députés du parti devra désormais être compté dans celui de l'opposition. Motif du Conseil supérieur de l'audiovisuel : les onze députés avaient déposé la motion de censure contre le gouvernement le 16 mai dernier.





Citation :
Les onze députés UDF avaient déposé une motion de censure contre le gouvernement, leur temps de parole devra désormais être pris en compte dans celui de l'opposition. Parmi eux : le président du parti centriste François Bayrou. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a envoyé une lettre en ce sens mercredi aux chaînes de télévision et aux radios.

Le CSA, qui veille à la répartition du temps de parole des personnalités politiques à la radio et à la télévision, précise dans la missive que cette décision est "conforme au principe de référence adopté en 2000 pour l'appréciation du pluralisme, qui prévoit que l'appartenance à la majorité ou à l'opposition parlementaire s'applique à des personnalités et non à des formations politiques".

Une volonté de l'UMP

Selon les règles fixées par le CSA, en dehors de la campagne officielle, le temps de parole des hommes politiques à la radio et à la télévision est réparti en trois tiers, un pour le gouvernement, un pour la majorité et un pour l'opposition. Le temps de parole des hommes politiques parlant au nom de l'UDF étaient jusqu'ici compté au titre de la majorité. Le CSA répond ainsi à une demande de l'UMP, notamment de Bernard Accoyer, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale.

Le CSA souligne dans sa lettre que ce classement dans l'opposition ne concerne que les onze députés de l'UDF (sur 30) qui ont voté la motion de censure le 16 mai dernier, dont François Bayrou fait partie.

Le Parti socialiste a jugé cette décision "inacceptable" et a demandé au CSA de l'annuler. Deux députés UDF ont, quant à eux, qualifié cette décision de "partisane" et "ridicule". "C'est grotesque", a déclaré le député du Loir-et-Cher Maurice Leroy. "Quand le PCF a voté la censure sur la CSG du gouvernement Michel Rocard, je n'ai pas vu de décision du CSA qui classait le PCF dans l'opposition", a-t-il souligné. "Le CSA n'est pas son rôle", a pour sa part jugé le député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde. "Je ne me considère pas dans l'opposition, puisque l'opposition aujourd'hui ce sont les députés socialistes et communistes", a-t-il notamment dit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
DAVID
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 50
Localisation : Lyon
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy - http://blog-ump.typepad.fr
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: UDF   Mer 14 Juin - 18:34:46

Cela est bien car finalement, celles et ceux qui soutiennent encore l'UDF seront contents de se redécouvrir ...

Personnellement, je sais où je suis et ce que je veux. Fidèle à Nicolas Sarkozy, actuellement dans ce désir de créer à Lyon un Comité de soutien efficace (ai quelques contacts) et se mouiller car à trop attendre les mous, celles et ceux qui voudraient agir mais qui ne font rien, on risque de vivre sous la rose encore quelques temps ... !!

Je profite donc de ce support pour dire ... LES PALABRES ... J'AIME ... MAIS APRES ...

TU ES LYONNAIS, TU AIMES TA VILLE MAIS PLUS ENCORE TON AVENIR ... UN COMITE A LYON !!!

Merci à Johanna, à le Capitaliste mais aussi à VEGA !!! Et si on se construisait sa société idéale ? Conservant nos "haines" pour plus tard ... ? Après le révolution des esprits ?

Toi aussi Kiko, tu as ta place car tes valeurs sont justes à tes yeux et que si les hommes veulent Nicolas Sarkozy, c'est qu'ils en ont assez des menteurs, de ces hommes qui vivent de la République et oublient de la servir (Charles Maurras revu) ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyonavecsarkozy.blogmilitant.com et http://blog-ump.typep
AigleVert
Militant
Militant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 462
Age : 38
Localisation : Besançon (25)
Personnage politique préféré : N.Sarkozy / A.Madelin
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: UDF   Jeu 15 Juin - 0:29:52

J'ai entendu ça tout à l'heure oui, à ma plus grande joie. Cette décision a deux effets immédiats positifs:

-punir ce parti de son infidèlité
-affliger le PS et consors gauchisant d'un nouveau boulet au pied, restreignant leur temps de parole. Huhu. Mr.Red

J'étais hilare quand j'ai entendu à la radio tout à l'heure ce clown aux grandes oreilles s'autoproclamer "1er opposant à la bêtise".

-AigleVert-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mar 20 Juin - 19:45:30

UDF : le CSA change d'avis



Citation :
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a "révisé sa décision" qui classait François Bayrou et dix autres députés UDF dans l'opposition pour la répartition du temps de parole dans l'audiovisuel. Situation inédite : le temps de parole des membres de l'UDF ne sera imputé ni à celui de la majorité, ni à celui de l'opposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: UDF   Mar 20 Juin - 20:06:18

Sage revirement ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mar 20 Juin - 20:09:26

Il paraitrait d'ailleurs que le président du CSA était un ancien centriste de l'UDF en conflit avec Bayrou et que cette volonté de classer l'UDF dans l'opposition était en quelque sorte une "revanche", une "peau de banane" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Sam 5 Aoû - 1:23:29

Hervé Morin l’invité de l’émission Contre-expertise sur France Culture a rappelé que l’UDF présenterait des candidats dans les 577 circonscriptions législatives.

Interrogé sur le positionnement de son parti, le président du groupe UDF à l’Assemblée nationale a affirmé que sa formation a vocation à incarner un projet politique nouveau qui ne se confonde pas avec celui de l’UMP ou du PS.

Il a insisté sur le fait qu’au-delà de s’opposer sur certains projets du gouvernement, l’UDF proposait des réformes sur tous les sujets sensibles : institutions, assurance maladie, baisse des charges supportées par les PME…

Enfin, il a réaffirmé que l’idée européenne constituait le socle de l’engagement du parti centriste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Sam 2 Sep - 23:31:59

François Bayrou : "construire une majorité nouvelle"



François Bayrou a affirmé samedi pouvoir "gagner l'élection présidentielle" de 2007 et "construire une majorité nouvelle", en clôturant l'université d'été de son parti à la Grande-Motte, dans l'Hérault. Le président de l'UDF a fait référence au général de Gaulle, à Raymond Barre, Jacques Delors, Simone Veil ou Michel Rocard. Le leader centriste a également critiqué Nicolas Sarkozy, dénonçant l'"intimité" du président de l'UMP avec "les puissances d'argent".


Citation :
Chemise blanche, sourire et mots d'esprit. François Bayrou a clôturé samedi l'université d'été de l'UDF à la Grande-Motte, dans l'Hérault, part un discours d'une heure et demie devant quelque 1500 militants. Il y a réaffirmé sa volonté de dépasser les étiquettes et de faire éclater le clivage gauche-droite. "Je crois que nous pouvons gagner, gagner l'élection présidentielle, construire une majorité nouvelle, non pas la majorité d'hier ou celle d'avant-hier", a déclaré le futur candidat centriste de 2007. Il a invité les Français à "démêler les ficelles du jeu, les ficelles par lesquelles on essaie de les transformer en marionnettes", et a fustigé une nouvelle fois le "monopole à deux" de l'UMP et du PS qu'il veut "briser". "Le combat sera dur, et âpre, et plein de coups bas, visibles et invisibles, les plus attendus et les plus inattendus", a-t-il prédit.

Le président de l'UDF s'est également référé samedi au général de Gaulle, à Raymond Barre, Jacques Delors, Simone Veil ou Michel Rocard, qu'il avait invité et qui s'est exprimé vendredi. Il a également cité à trois reprises Charles de Gaulle, qui avait en son temps composé un gouvernement d'union nationale.


"Intimité avec les puissances d'argent"

François Bayrou s'est livré à une nouvelle attaque contre Nicolas Sarkozy, dénonçant l'"intimité" du président de l'UMP avec "les puissances d'argent"."Il faut séparer la politique de l'économique et du médiatique",a-t-il déclaré, annonçant que "cette garantie sera apportée par la loi" dans son programme de campagne. "Nicolas Sarkozy assume publiquement cette proximité, et même cette intimité, avec les détenteurs de ces immenses puissances, de ces forces de frappe industrielles et médiatiques qui jouent un si grand rôle dans la formation de l'opinion", a-t-il lancé.

"La gauche connivente, dite caviar, a fait de même, même si c'est plus discrètement", a-t-il ajouté, établissant une comparaison entre la situation en France et celle de l'Italie où l'ancien président du conseil Sylvio Berlusconi possédait une bonne partie des médias. "Il est de la plus haute importance, pour la démocratie et pour la République, de mettre de la distance entre le pouvoir et les puissances d'argent, financières et médiatiques", a-t-il plaidé.



Moi je dis qu'il n'a pas tort le François : il a même entièrement raison ! Tout le monde sait bien que politique et puissance financière vont de paire ... Qui pourrait dire le contraire ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
rollingstones
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1984
Age : 54
Localisation : Verrières-le-Buisson (91 - Essonne)
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: UDF   Sam 2 Sep - 23:49:17

Ceci dit, de là à pouvoir gagner la présidentielle, il a du pain sur la planche !!! Il est loin du compte !

_________________
Françoise
---------------------------
Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois (Véronique Sanson)
http://rollingstones.blogspace.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rollingstones.blogspace.fr/
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Jeu 19 Oct - 12:16:18

Bayrou se verrait bien à Matignon

Le leader centriste s'imagine premier ministre d'un gouvernement de « démocrates venant d'un bord et de l'autre ».


À DÉFAUT de l'Élysée, François Bayrou se contenterait de Matignon. C'est du moins ce qu'ont compris les auditeurs de France Info qui ont entendu le chef de l'UDF accepter, hier matin, de se placer dans l'« hypothèse » où, n'étant pas en position de figurer au second tour de la présidentielle, il se verrait proposer la direction du gouvernement. Convaincu qu'« il faut changer la donne », Bayrou pense qu'on devra « gouverner demain au-delà de la frontière droite-gauche », et se verrait bien « travailler avec les démocrates venant d'un bord et de l'autre qui sont assez lucides pour se mettre d'accord sur des priorités dont notre pays a besoin ».

Le futur candidat à la présidentielle, dont le score plafonne pour l'heure à 8 % dans les sondages, assurerait-il ses arrières ? Sur France Info, François Bayrou a précisé qu'il entendait « parler alliance ou compromis après l'élection, après que les citoyens se sont exprimés ». Selon lui, « si l'on ne se fixe pas cette règle d'or, alors on laisse gouverner les sondages et les groupes de presse, ou en tout cas les grands moyens médiatiques, qui veulent nous imposer aujour­d'hui un duel Sarko-Ségo ».


Toute la stratégie du président de l'UDF repose sur cette théorie. Et sur son échec. Le leader centriste ne veut pas croire que le duel annoncé aura lieu, en tout cas pas dans les conditions que préfigurent les enquêtes actuelles sur les intentions de vote, avec deux candidats qui recueil­lent chacun autour de 35 % des suffrages exprimés. En revanche, il n'exclut pas une réédition du 21 avril 2002, dans toutes ses variantes possibles, y compris celle où il se retrouverait lui-même face à Jean-Marie Le Pen au second tour. Il estime également réaliste un scénario où il obtiendrait suf­fisamment de voix au premier tour pour que le finaliste arrivé en tête soit obligé de rechercher une alliance avec lui. De là à s'imaginer premier ministre de Nicolas Sarkozy ou de Ségolène Royal, il y a un pas qu'il se garde de franchir, même s'il assure qu'il ne fermera « aucune porte » d'ici la présidentielle.


Les « conseils » de Robien


Décidé à camper sur sa ligne « ni droite, ni gauche », il n'est pas près d'obtempérer aux demandes de « clarification » de Gilles de Robien. Le seul centriste du gouvernement Villepin a essayé un nouvel angle d'attaque, hier, dans La Provence, en conseillant à François Bayrou de se doter d'un projet pour « passer du statut de bel universitaire à celui de candidat à la présidentielle ». L'expression « bel universitaire » a fait rire l'entourage du président de l'UDF, où l'on a riposté que « venant d'un ministre de l'Éducation, ça ne pouvait être qu'un compliment ».


Quant au projet, la direction centriste compte présenter sa plate-forme pour les législatives lors du conseil national du 12 novembre. C'est à cette date que devrait également être rendu public le calendrier présidentiel de François Bayrou. Après avoir cherché un moyen de se déclarer le plus tard possible, parce qu'il est convaincu que les campagnes les plus courtes sont les meilleures, il semble revenu à son plan initial : annoncer sa candidature vers la mi-décembre, c'est-à-dire après le congrès du PS et avant celui de l'UMP.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livaste
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5166
Personnage politique préféré : N.Sarkozy
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: UDF   Jeu 19 Oct - 12:39:24

Bayrouge qui attaque l'UMP depuis toujours , se croit donc incontournable ??
Son alliance avec la gauche a fait long feu , il a tiré à boulets rouges sur l'UMP et il croit ^étre incontournable ?
Ce type est un grand malade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le capitaliste
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9105
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: UDF   Ven 20 Oct - 18:38:18

Bayrou a mal jouer en tenant de tels propos : là, il vient de se décrédibiliser du fait qu'il essaye de pactiser avec ses soit-disant ennemis, la gauche et la droite ... Il faudrait savoir ce qu'il veut ce clown !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ump-legislatives2007.fr/index.php
bolgog
Engagé
Engagé
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: UDF   Dim 29 Oct - 1:54:48

Je suis étonné par les résultats de ce sondage. Bien que leurs idées soient globalement les memes, la majorité préfère De Robien! Personnelement je trouve M Bayrou bien plus crédible dans la position de leader...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moule
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Derrière vous !
Personnage politique préféré : Néant
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: UDF   Dim 29 Oct - 2:31:38

Moi aussi ! (Rien de mieux à dire sur l'UDF, désolé...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rollingstones
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1984
Age : 54
Localisation : Verrières-le-Buisson (91 - Essonne)
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: La "bayroumania", produit du terroir   Dim 29 Oct - 12:06:03

La "bayroumania", produit du terroir

Le Monde - 28/10/06

Il se disait exclu de certains médias, et voilà qu'ils lui font fête. La journée du jeudi 26 octobre restera, pour François Bayrou, celle de l'exposition maximum. Cinq pages dans Le Nouvel Observateur, autant dans L'Express (avec appel à la "une" : "La surprise Bayrou"), un entretien dans Paris Match ("Bayrou, le troisième homme") et un dans Libération, jeudi 26 octobre, à l'occasion de l'anniversaire des émeutes des banlieues en 2005. Pas si mal pour celui qui, début septembre, dénonçait une sorte de complot médiatique destiné à l'évincer du paysage politique au profit du couple Ségolène Royal-Nicolas Sarkozy (Le Monde daté 10-11 septembre). "Il visait surtout la télévision", précise-t-on aujourd'hui à l'UDF.

Il aura suffi d'un sondage IFOP Paris Match, la semaine dernière, pour lancer le mouvement. Pour la première fois, le président de l'UDF, scotché aux alentours de 6-7 % des intentions de vote, était crédité d'un score à deux chiffres : 12 % au premier tour de la présidentielle, voire 15 %, avec à la clé un ticket pour le second tour, dans le cas où Laurent Fabius serait désigné candidat du PS...

"NOUVEAUX ANGLES"

Alors que la presse se lasse de chercher de "nouveaux angles" pour traiter le duel annoncé entre le président de l'UMP et la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes ou la "menace Le Pen", l'irruption de François Bayrou dans le carré des favoris est une aubaine. Déjà, son succès croissant auprès des internautes - ils apprécient son discours plus musclé et sa dénonciation des "puissances d'argent", dont bénéficierait Nicolas Sarkozy - était un signal (Le Monde du 30 septembre). Sa soudaine visibilité dans les sondages rebat les cartes et redonne de la vigueur au mythe du "troisième homme" qui, de Jean Lecanuet en 1965 à Jean-Pierre Chevènement en 2002, pimente les campagnes électorales.

"A L'Express, nous avons senti un symptôme plus qu'un phénomène Bayrou dans cette rentrée politique. Il avait fini la campagne de 2002 en donnant une gifle, et cette fois, il attaque en distribuant des claques à tout le monde : à l'UMP, au PS, aux médias... De plus, un sondage est venu confirmer qu'il existe une curiosité pour Bayrou", explique Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire, qui mentionne cet autre signal : "J'ai eu récemment l'occasion de passer une soirée avec Pierre Arditi, et lui aussi a fait l'éloge du président de l'UDF."

Le candidat centriste lui-même n'est pas étranger à cette "bayroumania" naissante. De sa précédente campagne présidentielle, il a tiré une double leçon : il doit labourer le terrain et éviter le discours habituel et sans aspérités d'un candidat centriste. "Quand on laboure le terrain, on laboure la presse", glisse Marielle de Sarnez, députée européenne et principale conseillère du président de l'UDF. En l'occurrence il s'agit plus particulièrement la presse de province : quotidiens, hebdos et radios locales font l'objet de toutes les attentions de la part de M. Bayrou. Chacun de ses déplacements (jusqu'à deux par semaine) est ponctué d'une rencontre avec les journalistes locaux. Au Progrès à Lyon, à La Dépêche à Toulouse, un entretien "face aux lecteurs" est venu couronner ces rencontres. "C'est une formule qu'il aime bien, souligne un collaborateur du futur candidat. Cela lui permet de rencontrer des gens."

"MALAISE FRANÇAIS"

Le 29 septembre, à La Roche-sur-Yon, il avait convié à déjeuner dans une brasserie tout ce que la Vendée compte de cartes de presse. Prévu à 13 heures, le repas n'a commencé que trois quarts d'heure plus tard, le temps que, sur une terrasse attenante, le candidat honore toutes les demandes d'entretien des journalistes de radio. Patient et professionnel, il a répété dix fois son message, sa certitude que l'élection présidentielle ne se déroulerait pas selon le scénario préécrit par l'UMP et le PS.

Une fois à table, le jeu des questions-réponses a changé de sens, c'est M. Bayrou lui même qui s'est adressé à la presse pour s'enquérir de l'état de l'opinion. "De quoi vous parle-t-on ?", demande le député des Pyrénées-Atlantiques au chef de l'agence locale d'Ouest-France. Le président de l'UDF écoute gravement les avis des journalistes comme autant d'experts. Il s'enquiert au passage de leurs conditions de travail.

"Et qu'est-ce que vous pensez de votre métier ?", demande-t-il à brûle-pourpoint à une journaliste travaillant dans un hebdomadaire spécialisé sur le troisième âge. "On est des salariés comme les autres", lui répond la jeune fille. Une nouvelle preuve du "malaise français", pour François Bayrou.

Chaque début d'année, lors de ses voeux à la presse, le président de l'UDF est l'un des rares responsables politiques à aborder dans le détail les problèmes de la profession. Lui-même a réfléchi, il y a quelques mois, au lancement d'un quotidien "qui aurait été à la politique ce que L'Equipe est au sport". Des financiers l'ont dissuadé de persister dans cette aventure.

NOUVELLE IDENTITÉ

Au siège de l'UDF, rue de l'Université à Paris, trois personnes à temps plein et autant de stagiaires s'occupent des relations presse du candidat. Placées sous la responsabilité de l'attachée de presse du parti, Marie-Amélie Marcq. "En province, explique-t-elle, les électeurs sont très sensibles à ce qu'ils lisent dans leur journal. Les journalistes sont des relais d'opinion, des gens importants que l'on doit traiter avec beaucoup de respect."

"Nous avons un dialogue facile avec la PQR (presse quotidienne régionale), affirme Mme de Sarnez. La manière dont la politique y est traitée est moins "petites phrases" et "microcosme"." Visiblement, la tactique est payante. Depuis mai 2006, le président de l'UDF a eu droit à une centaine d'articles consacrés à ses déplacements et ceux-ci ont donné lieu à une bonne vingtaine d'entretiens.

Cette stratégie médiatique n'est pas nouvelle en politique. Elle a déjà réussi par le passé au candidat Jacques Chirac en 1995. Conseillé par sa fille Claude, il avait alors privilégié les interventions dans la presse locale au détriment des médias nationaux, soupçonnés d'être favorables à son rival, Edouard Balladur. Il y avait construit une image nouvelle, d'homme serein, détaché et à l'écoute de la France profonde. Une manière de se refaire une virginité politique.

Déjà candidat en 2002, deux fois ministre, M. Bayrou joue la même carte. Opposant la province à Paris, où seraient concentrés les petits intérêts de la "politique politicienne", le candidat centriste cherche à se forger une nouvelle identité. En province, les "vraies gens" ne parleraient pas de Sarkozy ou de Royal, des bisbilles de l'UMP ou des chausse-trapes du PS. Mais des "vrais sujets" : la hausse des prix, la précarité, le sentiment d'appauvrissement, la suspicion à l'égard de la classe politique dans son ensemble. Conclusion d'un proche : "Déjà le regard que l'on porte sur lui a changé."

C'est cette protestation diffuse que M. Bayrou entend porter au cours de cette campagne. L'intérêt nouveau que lui manifestent la presse nationale et les grands hebdomadaires vient presque un peu tôt dans son plan de marche. Parti précocement pour la campagne de 2002, il avait dû interrompre son tour de France - et remiser son célèbre bus au colza - après les attentats du 11 septembre 2001. Un contretemps dont il ne se remit jamais, recueillant 6,84 % des voix au premier tour de la présidentielle, le 21 avril 2002. "A un certain moment de leurs croissances respectives, disait-il fin septembre 2006, les poireaux sont aussi grands que les baobabs." Il se voyait alors plutôt poireau. Et aujourd'hui ?

_________________
Françoise
---------------------------
Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois (Véronique Sanson)
http://rollingstones.blogspace.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rollingstones.blogspace.fr/
Livaste
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5166
Personnage politique préféré : N.Sarkozy
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: UDF   Dim 29 Oct - 12:22:03

Après le soufflé Royal , le nouveau soufllé Bayrou !!
La presse croit décidément qu'elle imposera son poulain , tout plutôt que Sarko !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.Marie TALLON
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 132
Age : 73
Localisation : St PRIVAT DES PRES (24)
Personnage politique préféré : Nicolas SARKOZY
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: UDF   Dim 29 Oct - 12:23:00

J'ai entendu ce matin à la radio que le JDD le crédite de 30% au premier tour ! Je me demande où a été fait ce sondage ? (peut être auprès des militants de son parti!).
JMT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Lun 30 Oct - 13:45:15


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4649
Localisation : Paris 19
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: UDF   Lun 30 Oct - 13:47:29


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bolgog
Engagé
Engagé
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: UDF   Mar 31 Oct - 15:42:36

cette vidéo, ca c'est du Bayrou. Pour reprendre un peu ce qu'il disait, je pense que Bayrou est une pouliche, qui peut galoper très vite et très longtemps, qui sait très bien quelle route il faut prendre, mais qui est simplement laissé de côté par les médias qui préfèrent voir un combat entre deux outsiders au prix de l'Arc de Triomphe. Vive la société paillette!!! Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seb le gaulliste
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Masculin
Nombre de messages : 515
Age : 40
Localisation : France Idéologie: Gaulliste, Bonapartiste et Républicain du centre objectif:Unir le peuple français
Personnage politique préféré : Général de Gaulle, Jacques Chaban-Delmas
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: UDF   Mer 1 Nov - 8:47:18

L'effet Bayrou est en marche une très grande parti des sympathisans (militants de base) de DSK et de Jospin affirment que si Royal est désignée ils voteront Bayrou.

Moi même je pense que si NDA n'arrive pas à avoir ses 500 signatures, je voterai Bayrou dont j'apprécie sa ligne de rassemblement au delà des clivages (même si je suis en total désaccord avec sa vision européenne).

Et puis faut bien pousser quelqu'un pour contrer le duel annoncé Sarko-Royal et qui ne soit pas accusable de fascisme.

Je sens qu'on va pas mal rigoler en 2007 enfin pas tous le monde certains vont pleurer forcément Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u.p.f.over-blog.com
Livaste
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5166
Personnage politique préféré : N.Sarkozy
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: UDF   Mer 1 Nov - 13:06:20

J'i du mal à comprendre comment TOI , la réinrcarnation de De Gaulle , tu acceptes de coter bayrouge , celui qui est prêt à abandonner le peu de souveraineté qui nous reste sur le big autel de l'europe , lui qui veut faire de l'europe un état qui s'apprête à faire disparaitre les particularismes des "régions européennes " !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UDF   

Revenir en haut Aller en bas
 
UDF
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous avec Sarkozy en 2007! :: Archives :: Archives au 20/01/2007 :: Chirac, Villepin, MAM, NDA et autres-
Sauter vers: